• Fédérale 2 - Les Mauve et Noir se sont qualifiés au terme d’une fin de match folle, lors de laquelle le buteur appaméen Casenave, ébloui, a tapé une ultime pénalité sur le poteau
    Fédérale 2 - Les Mauve et Noir se sont qualifiés au terme d’une fin de match folle, lors de laquelle le buteur appaméen Casenave, ébloui, a tapé une ultime pénalité sur le poteau Michel Cavarroc / Michel Cavarroc
Publié le / Modifié le
Amateurs

Fédérale 2 : Soleil favorable pour Issoire

Un "Putain d’soleil" ! Les Appaméens pourront longtemps maudire l’astre solaire figeacois, qui a fait basculer la rencontre alors que l’on pensait qu’ils avaient fait le plus dur en marquant dès la reprise à la sortie d’une mêlée à cinq. Mais à la 50e, en cafouillant une chandelle, Yanis Guitoune l’arrière ariégeois offrait l’essai à son adversaire qui n’en attendait pas autant.

Devant plus de 1 500 spectateurs les deux équipes ont offert une superbe rencontre dans une véritable ambiance de phases finales. Deux formations sensiblement de même valeur, avec des Ariégeois plus physiques et des Auvergnats un poil plus mobiles.

Dans cette rencontre attaquée pied au plancher, pas de round d’observation. Dès le coup d’envoi botté par Issoire, Pamiers lance ses avants qui viennent tutoyer la ligne. Piqué au vif, Issoire rentre alors dans son match, pousse ses adversaires à la faute et prend le score.

Un final à suspense

Durant ce premier quart-temps, les Appaméens tentent de passer par de longs ballons portés qui mettent au supplice les Auvergnats. Sur un beau dégagement de Casenave, ils pénètrent les 22 adverses. Le ballon ressort pour les arrières et Guitoune alerte son ailier Bertro qui d’une monumentale relance prend le trou et plonge en coin malgré la cuillère du pilier adverse dépassé. L’arbitre accorde l’essai de pénalité. Le jeu s’accélère et jusqu’à la pause les deux équipes se livrent un combat sans merci. 13 à 12 à la mi-temps pour Pamiers.

Dès la reprise, le jeu repart de plus belle et les Appaméens occupent les 22 mètres adverses. Sur une mêlée à cinq, les avants poussent et Laforgue passe la ligne en force et s’écroule sous les poteaux. Avec la transformation de Casenave, on pense que les Ariégeois ont fait le plus dur. Mais hélas, 5 minutes plus tard, Guitoune, ébloui, permet aux Auvergnats de revenir à un point.

Jusqu’à la fin, les deux équipes vont se rendre coup pour coup, et seuls les buteurs aggraveront le score. La victoire hésite à choisir son camp. À trois minutes du terme, Issoire reprend la tête sur pénalité de Berliaud, mais sur le renvoi, Casenave se voit offrir une dernière chance de victoire aux 23 mètres en coin. Hélas le ballon vient mourir contre le poteau.

Pamiers 23 - 25 Issoire

Michel Cavarroc
Réagir