• Joe Marler (Angleterre)
    Joe Marler (Angleterre) Icon Sport - Icon Sport
Publié le / Modifié le
Coupe du Monde

Marler prêt à revenir dans le groupe anglais

Le pilier international Joe Marler risque de revenir dans le groupe anglais pour le Mondial. Sa retraite prématurée n’a pas duré si longtemps que ça. 

Les histoires de retraites prématurées deviennent presque lassantes. Joe Marler, le pilier international des Harlequins avait annoncé la sienne en septembre dernier. La nouvelle avait surpris tout le monde puisque le joueur n’avait que 28 ans, 59 sélections et une place solide dans le groupe du XV de la Rose.

Il avait alors évoqué sa volonté de passer plus de temps avec sa famille… Évidemment, sur le coup on avait parlé de raisons cachées, d’une lassitude des méthodes énergiques de Eddie Jones notamment… Mais en fait, tout ça n’était que rumeurs. On a appris cette semaine que Joe Marler revenait dans le jeu pour le prochain Mondial. Sa retraite n’aura duré que onze mois.

La blessure de Mako Vunipola a tout changé

Le fait générateur, c‘est la blessure de Mako Vunipola, touché aux adducteurs lors de la finale de Champions Cup. C’était le 17 mai et son absence a été évaluée à trois mois après une opération.

Trois mois, cela signifie le 17 août. Il manquera à coup sûr, les deux premiers matchs de préparation (11 et 17 août face au pays de Galles). Il en restera deux les 24 août et 6 septembre (Irlande, Italie). L’aîné des deux frères des Saracens espère donc être rétabli juste avant le départ pour le Japon… Mais, vu la gravité de la blessure, on comprend qu’Eddie Jones ait sérieusement réfléchi à la question. La nouvelle est donc tombée, Joe Marler a été inscrit sur la liste officielle des internationaux protégés, le fameux EPS Squad.

C’est un signe qui ne trompe pas. Il prouve qu’il y a eu discussion entre Eddie Jones et le pilier des Harlequins. D’ailleurs celui-ci s’était exprimé le 2 juin alors qu’il jouait sous le maillot des Barbarians face à une pseudo-équipe d’Angleterre. « S’ils sont désespérés, je veux bien leur tendre la main. S’ils ne le sont pas, je suis très bien comme je suis… »

Les autres piliers gauche du squad sont Ben Moon (Exeter) et Ellis Genge (Leicester) deux joueurs qui comptent finalement peu de sélections (huit et neuf sélections). On rajoute que Joe Marler sort d’une saison très réussie avec les Harlequins qui se sont qualifiés pour la Champions Cup.

On comprend qu’Eddie Jones ait envie d’un peu de certitudes, et ne souhaite pas partir pour le Japon avec des piliers gauche à moins de dix sélections. Visiblement, il ne compte pas trop sur Alec Hepburn (Exeter), six sélections (dont deux titularisations) en 2018.

On en saura plus dans les semaines qui viennent. Trois stages sont programmés, mais Eddie Jones ne pourra pas y tester tout le monde. Pourquoi ? Parce que tous les joueurs doivent absolument respecter le délai de cinq semaines de vacances prévues par les accords. Tout le monde ne sera donc pas disponible, ni les joueurs d’Exeter et des Saracens, finalistes du championnat et ni les joueurs qui ont participé au match des Barbarians. Joe Marler en faisait partie.
Eddie Jones a indiqué qu’il donnerait son groupe définitif début juillet.

Réagir