• Folau Fainga’a (Brumbies) contre les Hurricanes
    Folau Fainga’a (Brumbies) contre les Hurricanes Dave Lintott / Icon Sport - Dave Lintott / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Super Rugby

Les Brumbies, porte-drapeaux d’une nation

Les joueurs de Canberra seront hyper favoris car ils n’ont plus perdu depuis six rencontres. Et les Sharks sont tellement durs à cerner.

Les Brumbies seront les seuls à porter le drapeau de l’Australie. "Ce n’est pas rien pour moi. Nous allons représenter quelque chose, nous allons jouer devant une foule conséquente. Il va falloir dominer nos émotions" a dit Bob McKellar leur coach. Ils ont retrouvé les phases finales après un an de disette et se verraient bien marcher sur les traces de leurs illustres aînés du temps ou Eddie Jones les entraînaient.

Leur victoire 40-27 face aux Reds fut celle d’une équipe sûre de sa force, une équipe qui a fini la saison régulière sur une série de six victoires (dont deux à l’extérieur). Elle s’appuie sur un pack très efficace avec cette troisième ligne composée de joueurs méconnus : Brown, McCaffrey, Valetini.

L’équipe nous est apparue étonnamment complète, capable de marquer aussi bien des essais de haute volée que sur des "cocottes" souvent terminées par le talonneur Folau Fainga’a et ses onze essais, une statistique vraiment historique.

Les Brumbies savent aussi qu’ils perdront plusieurs cadres à l’intersaison, Christian Leali’ifano (NTT Shining Arcs, Japon), Sam Carter (Ulster), Rory Arnold (Toulouse) plus David Pocock, de toute façon blessé à un mollet (mais qui devrait aller au Japon après la Coupe du monde).

Samedi, ils seront favoris contre les Sharks, qualifiés de dernière minute en s’imposant chez les Stormers sur un essai de Lukhanyo Am après la sirène. À noter que les deux équipes ne se sont pas rencontrées cette année.

Ceci dit, les Sharks sont une équipe particulièrement imprévisible. Capable d’aller faire match nul chez les Crusaders mais aussi de perdre à cinq reprises à domicile. Robert Du Preez, coach des Sharks ne s’est pas démonté : "Bien sûr que nous pouvons gagner. Les Brumbies sont une équipe fantastique, mais nous pouvons battre n’importe qui sur un match."

Réagir