Publié le / Modifié le
Amateurs

Le dessert d’une saison

Ils ne s’y attendaient pas ! Les Habassais ont pourtant tout donné pour filer en finale de Promotion Honneur. Au terme d’une demi-finale maîtrisée jusqu’à l’heure de jeu, Habas s’est battu pour remporter le ticket de la finale. Cette dernière rencontre est l’achèvement d’une année très réussie pour l’équipe landaise : "Fébrilité ou relâchement, il faudra essayer de comprendre ce qu’il s’est passé, mais ce n’est que du bonheur. ", s’aperçoit Pascal Lorreyte, entraîneur d’Habas. Le bilan de cette année sera semblable pour les Montréjeaulais. "Ce fut une saison plus que positive pour nous. Je prends beaucoup de plaisir à entraîner cette équipe qui est très agréable. C’est comme on le dit très souvent, une bande de copains, où l’amitié règne dans les vestiaires", est fier d’expliquer Jean-Pierre Atichan le coach de Montréjeau-Gourdan-Polignan.

"L’appétit vient en mangeant"

C’est au terme d’une année où les objectifs ont été très vite atteints, que la formation montréjeaulaise a vu envie d’aller jusqu’au bout de la compétition et grandir : "Au départ, nous n’avions pas forcément fixé d’objectifs au groupe. Mais quand on a vu nos résultats, comme on dit l’appétit vient en mangeant. Et là on peut dire que nous sommes au dessert !", explique avec décontraction l’entraîneur de l’équipe de Haute-Garonne.

En quête d’un premier titre national pour l’histoire du club, la formation habassaise, se servira des enseignements de la demi-finale passée pour remporter cette finale de championnat de France tant espérée. Parce que les finales, cette jeune formation sait les jouer. Avec déjà un premier titre empoché lors du championnat des Landes, la jeune formation d’Habas fera tout pour mettre la pression de côté afin de pouvoir jouer pleinement contre les adversaires. "Une finale, évidemment cela se gagne ", comme le dit le coach de Montréjeau, ses joueurs viendront ce dimanche à 15 heures dans l’enceinte du stade Éloi-Pareilh avec la rage de vaincre. "Nous aimerions tant gagner ce bouclier pour récompenser les joueurs au terme de cette année fabuleuse ", reconnaît Jean-Pierre Atichan.

Une finale très ouverte

Ce sera donc une finale très ouverte comme l’espère l’équipe haut-garonnaise : "Je pense que ce sera 50/50 entre nous et les adversaires. Je ne connais pas bien l’équipe d’en face, nous les avons jamais encore rencontrés. Mais ils donneront tout comme nous". Une finale donc plongée dans "l’inconnue", où "il faudra s’adapter au jeu des adversaires, tout en gardant notre style comme lors des phases finales. Nous avons joué devant avec de la vitesse et cela nous a pas mal réussis."

à Nay (64), Stade Eloi-Pareilh, dimanche 15 heures

Habas Dizabeau, Meilhan, Fel, Moreaux, Guillenteguy, Devaux, Philippe, Hillotte, Lauga, Vidaucoste, Lalanne, Debergé, Lalanne, Passicousset, Tuquoi, Dufau, Lesbarreres, Lesbarreres, Elie, Laborde, Ducamp, Beylacq, Minvielle, Pouysegu

Montréjeau-Gourdan-Polignan Fortassin, Cier, Recurt, Antichan, Bernes, Conques, Marty, Seube, Daval (cap), Laigneau, Sicard, Deo, Barthe, Touzanne Nicolas, Gaillardot, Descarpentries, Brunel, Despouy, Berges, Payreau et Prieto.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir