• Les Bleuets restent sur le toit du monde
    Les Bleuets restent sur le toit du monde Walter Gasparini - Walter Gasparini
Publié le / Modifié le
Coupe du Monde

Les Bleuets restent au paradis

Au terme d'un match maîtrisé où ils auront parfaitement su gérer leurs temps faibles, les Français sont sacrés champion du Monde U20 pour la deuxième année de rang après avoir battu l'Australie (24-23). Devant à la pause, les Tricolores ont connu un début de seconde période poussif, notamment marqué par l'essai de Wilson, auquel répondaient les pénalités converties par Louis Carbonel. Après Béziers l'an passé, la France est sacrée championne du Monde à Rosario.

En route pour un second titre de champion du monde des moins de vingt ans, les Bleuets ont quasiment maîtrisé leur rencontre malgré trois essais encaissés dans la partie. Souvent menés au score, les Français ne se sont pas laissés faire, et n'ont jamais pris l'eau dans la partie, en gérant parfaitement leurs temps faibles. Ils ont pu profiter des échecs aux pieds de leurs adversaires australiens, avec trois coups de pieds manqués sur six pour le demi-d’ouverture Harrison et un autre coup de pied manqué à quelques minutes de la fin pour McDonald. Les deux essais en première mi-temps par Lachaud et Burin à la 8e et 35e minute, ont permis aux Français de moins de vingt ans de ne pas se faire distancer au score. Mais la vitesse d’exécution des Wallabies aura mis plusieurs fois en danger les Français, beaucoup plus lents dans le repli défensif.

Devant au retour de la mi-temps, les Bleuets ont maîtrisé la rencontre sans vraiment réussir à distancer les Wallabies suite à l’essai de Wilson à la 47e minute. Une seconde période qui a été légèrement plus à l’avantage des Australiens. Mais les pénalités converties par Carbonel, qui n'aura raté seulement qu'un seul coup de pied sur la rencontre, aura permis à la jeunesse française de rester devant jusqu'au coup de sifflet finale. Les Bleuets réalisent avec cette victoire un doublé historique

 

Midi Olympique
Réagir