Publié le / Modifié le
Fédérale 1

"Un groupe extraordinaire"

Mathieu PELUCHON - Demi d’ouverture de Cognac Saint Jean d’Angély Après dix années en Pro D2, Mathieu Peluchon fait les beaux jours de l’Union.

Vous attendiez-vous à une aussi belle saison avec votre nouvelle équipe ?

J’y croyais fort. Le recrutement était qualitatif, le projet sérieux. Il y avait le potentiel pour réaliser une belle saison. Mon seul regret est de ne pas avoir disputé le Jean-Prat, mais nous allons nous rattraper en jouant la première finale de l’histoire de ce club. Et j’espère que nous remporterons le premier titre.

Personnellement, vous avez joué vingt-trois matchs cette saison. Que pensez-vous de ce temps de jeu ?

Je suis très content. Le club s’est appuyé sur quelques joueurs expérimentés qui ont disputé un peu plus de matchs en essayant de mettre à profit leur expérience auprès des plus jeunes. Ce qui m’a le plus surpris, c’est la durée de la saison. Ce championnat est quand même très long !

Le week-end dernier, c’est votre pied qui n’a pas tremblé à la 81e minute et qui a propulsé Cognac-Saint-Jean-d’Angély en finale. Que s’est-il passé dans votre tête ?

J’avais été en réussite durant tout le match, alors je n’avais pas de stress particulier. La pénalité, c’est avant tout un effort collectif. Moi, je devais la concrétiser. J’avais envie de taper le plus fort possible pour partager une semaine de plus avec ce groupe extraordinaire. J’avais des crampes aux mollets mais je suis allé puiser dans mes ressources pour emporter ce succès. Je suis très heureux. Nous allons jouer une finale. Ce n’est pas donné à tout le monde. Mais nous abordons ce match avec beaucoup d’humilité face à une équipe de Mâcon qui est généreuse et qui joue bien, à l’image de ses deux entraîneurs que je connais bien. Propos recueillis par M. L.

Midi Olympique
Réagir