• Les Drômois d’Opetera Peleseuma reprennent cette semaine le chemin de l’entraînement avec un objectif bien défini : se maintenir en Pro D2
    Les Drômois d’Opetera Peleseuma reprennent cette semaine le chemin de l’entraînement avec un objectif bien défini : se maintenir en Pro D2
  • En ordre  de marche
    En ordre de marche
Publié le / Modifié le
Pro D2

Valence Romans en ordre de marche

Les Damiers reprendront le 27 juin. Une date attendue par tous qui marquera définitivement le passage vers le Pro D2. En amont, Johann Authier rencontrera ce lundi les supporters afin de leur faire partager le projet. Valence Romans ne laisse rien au hasard. Face à ce nouveau challenge qui se présente, l’entente est bien décidée à le réussir pour se maintenir.

Les Damiers ont acquis le droit d’évoluer à l’étage supérieur après une saison exceptionnelle. 24 succès pour 25 matchs disputés, et une défaite concédée dans les arrêts de jeu en finale du challenge Jean-Prat face à Rouen. La fin de saison a conforté l’équipe dirigeante sur la fiabilité du projet. Les deux présidents Laurent Beaugireaud et Jean-Pierre Cheval et leur équipe s’étaient engagés sur le projet "Damiers 2020".

Le sportif est en avance. Sans pour autant perturber les équilibres. Laurent Beaugireaud confirme cet état de fait : «Le sportif est en avance. Nous sommes prêts. Nous présenterons un budget de 7 millions d’euros. Notre objectif est bien entendu le maintien. Nous souhaitons nous projeter vers l’avenir. Au mois d’octobre nous dévoilerons un nouveau projet, «Damiers 2023».»

La stabilité mise en avant

En 2017, l’arrivée de Johann Authier a donné un nouvel élan. L’accession est le résultat d’un travail précis, acharné, d’un management qui a su garder un groupe étoffé sous pression du premier déplacement de l’année à Saint-Sulpice-sur-Lèze jusqu’à la finale face à Rouen. Afin d’aborder dans les meilleures conditions ce nouveau challenge, le choix a été fait de garder 90 % l’effectif. Il est composé de joueurs qui ont connu le Pro D2, voire l’étage supérieur. C’est le cas de Nigel Hunt, mais aussi, de Leandre Cotte, Vincent Barrière, Romain Souquet, ou encore Lucas Chouvet… Les Damiers à l’image de Romain Souquet, entendent bien profiter de la dynamique : «Nous changeons de planète. Nous sommes conscients de la difficulté de notre tâche. Le groupe a été conservé à 90 %. Nous comptons profiter de cette dynamique qui nous a permis de réaliser une saison exceptionnelle.»

Sean Dougall la bonne pioche

À ce jour, le recrutement est marqué par le sceau de la qualité et de l’équilibre. La bonne nouvelle est arrivée ce vendredi, l’ex Palois Sean Dougall a donné son accord. Élément d’expérience il apportera une plus value au groupe.

Au rayon des départs, ce sont sept joueurs qui ont quitté le club dont Belgium Tuatagaloa. L’ailier samoan, auteur de 15 essais cette saison, a préféré repartir dans son pays natal avec le secret espoir d’être sélectionné dans le groupe pour la Coupe du monde.

Les recrues :

Cyril Balust (pilier droit ou gauche, 21 ans, 1,80 m, 131 kg, Mont-de-Marsan)

Miriam Burduli (pilier droit, 28 ans, 1,87 m, 112 kg, Carcassonne)

François Uys (deuxième ligne, 33 ans, 1,95 m, 115 kg, Grenoble)

Willy N’Diaye (troisième ligne, 22 ans, 1,83 m, 108 kg, Clermont)

Alexis Armary (troisième ligne, 24 ans, 1,92 m, 105 kg, Tarbes)

Sean Dougall (troisième ligne, 29 ans, 1,84 m, 100 kg, Pau)

Mathieu Lorée (demi de mêlée, 32 ans, 1,72 m, 72 kg, Massy)

Lucas Chouvet (demi d’ouverture, 24 ans, 1,78 m, 81 kg, Oyonnax)

Edouard Sawailau (ailier, 23 ans, 1,82 m, 102 kg, Grenoble)

Quentin Gobet (arrière, 21 ans, 1,92 m, 80 kg, Lyon)

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir