• Sevens - Werner Kok (Afrique du Sud) contre le Japon
    Sevens - Werner Kok (Afrique du Sud) contre le Japon ActionPlus / Icon Sport / ActionPlus / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Transferts

Jokers Coupe du Monde : des pigistes « de luxe »

La star sud-africaine du VII Werner Kok à Toulouse et le 9 international écossais Sam Hidalgo-Clyne au Racing 92 sont devenus, la semaine dernière, les deux nouvelles têtes d’affiche du marché des jokers Coupe du monde, qui va officiellement s’ouvrir à compter du 1er juillet. Jusqu’à présent, il avait surtout été animé par des recrutements "en interne" comme pour Christophe Samson à Castres, Benson Stanley à Pau, Richie Arnold à Toulouse ou encore Aaron Cruden et Jannie du Plessis à Montpellier.

Cette semaine risque de donner lieu à de nouvelles mutations. Ainsi, selon nos informations, le pilier international Alexandre Menini pourrait prochainement s’engager avec Montpellier. En fin de contrat à Lyon, le gaucher a été récemment approché par les dirigeants héraultais, contraints de trouver une solution de remplacement à Mikheil Nariashvili. Le Palois Jamie McKintosh devait initialement remplir ce rôle mais la possible venue d’Alexandre Menini rend sa mutation improbable. Clermont, particulièrement affaibli par la Coupe du monde, a de son côté lancé son casting. L’ASMCA devrait procéder à au moins cinq recrutements : sont ciblés deux piliers, un demi de mêlée et au moins deux trois-quarts.

En parallèle du renforcement de l’effectif, le dispositif des jokers Coupe du monde permet de jouer habilement sur sa masse salariale. En effet, les rémunérations versées dans ce cadre n’entrent pas dans le calcul craint par les grosses écuries. Le Racing 92 a ainsi engagé Yoan Tanga-Mangene sous ce statut : les salaires touchés par l’actuel Agenais jusqu’au 18 novembre 2019 ne seront pas comptabilisés par la DNACG. Selon toute vraisemblance, le prometteur flanker, recrue à part entière, enchaînera avec un contrat classique au terme de sa "pige". Le Stade français a également tenté d’utiliser ce stratagème pour rentrer dans les clous du salary cap.

Vincent Bissonnet et Pierre-Laurent Gou
Voir les commentaires
Réagir