Publié le / Modifié le
Amateurs

Promotion Honneur : Montréjeau au bout du bout

Et comme si ça ne suffisait pas après une saison entamée début septembre, il aura fallu attendre la fin des prolongations d’un match âprement disputé sous un mercure ne descendant pas sous les 35 degrés. Les deux équipes ont livré, dans la fournaise de Nay, une belle prestation, prenant tour à tour le dessus sur l’autre. C’est d’ailleurs les Rouge et Noir de Montréjeau qui entraient le mieux dans le match. D’entrée, Payreau récupérait une pénalité pour un plaquage hasardeux de Pousegu mais Nicolas, des 48 mètres, manquait la cible. Cela permettait pourtant aux Commingeois d’investir le camp landais et, sur une pénaltouche, une cocotte s’amorçait. Barthe, venu en renfort des gros, allait s’extirper mais était pris en travers. M. Quesnel n’hésitait pas et sifflait un essai de pénalité qui lançait la rencontre.

Alors, Habas mettait peu à peu son empreinte sur le match, se nourrissant d’un grand nombre de fautes de mains commingeoises. Pousegu réduisait le score sur pénalité, avant de jouer un par-dessus pour son ailier Lalanne qui parvenait, du bout du bout des ongles, à aplatir. Avec la transformation, Habas passait devant (10 à 7), un avantage consolidé dans les arrêts de jeu du premier acte par une pénalité de Videcauste (13-7).

Des prolongations favorables à Montréjeau

Après les citrons, malgré de nouveaux ballons tombés, Montréjeau se montrait plus efficace défensivement. Barthe réduisait le score à la 50e(13-10) de cette rencontre où le choc thermique commençait à faire son effet. Les changements hachaient le jeu mais ils étaient d’une réelle nécessité. Habas défendait avec courage son bout de gras, même si Montréjeau poussait de plus en plus. On entrait dans les arrêts de jeu et, sur une nouvelle cocotte, Habas se mettait à la faute. Des 25 mètres légèrement à droite, Barthe égalisait et M. Quesnel sifflait aussitôt les prolongations.

Mais le coup de massue était rude pour Habas qui commençait, lui aussi, à rendre pas mal de ballons. Le temps additionnel a été dominé tactiquement et territorialement par Montréjeau jusqu’à ce que Barthe, toujours lui, ne trouve une troisième fois la cible, des 35 mètres, pour offrir à Montréjeau le bouclier de Promotion Honneur, 3 ans après être la renaissance du club suite à une mise en sommeil et un nouveau départ en Première Série. La roue tourne.

Midi Olympique
Sur le même sujet
Réagir