Publié le / Modifié le
Amateurs

Fédérale 3B : Mouguerre champion, la fête gâchée

Du soleil, une aire de jeu plutôt soignée sur la pelouse ariégoise de Saint-Girons, deux tribunes colorées. Tout était réuni pour que la fête soit belle entre les Verts de Mouguerre et les Jaune et Bleu de Elne-Latour-Théza. Avec cinq bus déplacés pour l’occasion - contre deux côtés illiberien - et une belle ferveur, les Basques étaient pourtant été cueillis à froid après une percée de l’arrière catalan Lopez dès la 4e (7-0). Mouguerre se réveillait dans le sillage de sa mêlée et profitait de l’indiscipline du camp d’en face. Le demi d’ouverture Le Riche réussissait sa première pénalité après le quart d’heure de jeu (7-3). À la 20e, le deuxième ligne de la JS Iliberienne Carigt assénait un plaquage cathédrale à l’ailier gauche Vierge. Le Riche ratait une deuxième pénalité mais Mouguerre prenait les devants à la 30e sur un essai de son pilier Etchave (10-7).

Au retour des vestiaires, Elne continuait à se mette la faute et le pilier capitaine Piat devait rejoindre le banc de touche à la 50e. Le moment choisi par les joueurs de Jérôme Etcheverry pour mettre un coup d’accélérateur. À la 56e après une touche perdue sur leurs propres cinq mètres, Barberarena se jouait de trois défenseurs pour aller aplatir entre les poteaux (17-7). Les supporters de l’US Mouguerre pour entonner un vibrant Hegoak, et Le Riche, rajoutait trois points (20-7). Elne-Latour-Théza pourtant invaincu depuis janvier perdait la force de son rugby à l’image du 8 Céré qui faisait un en-avant sur la ligne des 50. Simon recevait lui aussi un carton jaune. À 23-7, les Catalans se décidaient à investir le camp basque lors des dix dernières minutes. Mais alors que tout se passait dans un esprit viril mais correct jusque-là, la nervosité gagnait les acteurs de la rencontre et une énorme bagarre générale éclatait sur le terrain à la 76e. Exigeant une suspension de la rencontre pendant quinze minutes après violences volontaires derrière la main courante entre supporters des deux camps et une intervention de la gendarmerie sur la pelouse (lire en cri). Bien dommage et vraiment moche…

Midi Olympique
Réagir