• Retière, le Roi Arthur
    Retière, le Roi Arthur
Publié le / Modifié le
Top 14

Revue de l'élite (Ailiers) - #2 Retière : le Roi Arthur

Certes, il ne termine pas sur le trône des ailiers, la faute à une excellente saison de Damian Penaud. Mais Arthur Retière règne bien sans partage sur son pays, le Stade rochelais. Pourquoi ? Parce qu’il a terminé la saison régulière avec le plus grand nombre d’étoiles Midi Olympique.

Et croyez-nous, nous n’avons jamais eu la main lourde avec les Maritimes. Ni avec aucune autre équipe du Top 14 comme en témoigne le classement final qui correspond grosso modo à celui du Top 14. Retière, lui, a glané 27 étoiles en 21 apparitions et 19 titularisations en Top 14 : faites les comptes ! Régulier et rarement blessé, le Rochelais a aussi été un modèle de régularité en se classant à la quatrième place des Maritimes les plus utilisés, derrière l’ouvreur Ihaia West, l’arrière Vincent Rattez et le polyvalent avant Romain Sazy. Il fut aussi le quatrième meilleur franchisseur du Top 14 à l’issue de la phase régulière avec 31 ruades derrière des modèles du genre tels que Sofiane Guitoune (35), Noa Nakaitaci (34) et Toby Arnold (33).

Il fut aussi un acteur majeur de l’exploit des siens en barrage, qui s’imposèrent sur la pelouse (naturelle, cette fois) du Racing 92 à Colombes en inscrivant le seul essai de son équipe (victoire 19-13). Rencontre à l’issue de laquelle il s’exprima avec spontanéité caractéristique : «Franchement, sur le dernier quart d’heure, c’est le mental et les c****** ! Il fallait bien terminer ce match et surtout ne pas faire de faute car cela aurait pu très vite basculer. C’est ce qu’on a réussi à faire».

Le gamin hyperactif natif de Nuits-Saint-Georges en Bourgogne (où, pour la petite histoire, il a grandi avec Gervais Cordin, l’arrière ou ailier de Grenoble) a donc signé sa meilleure saison depuis ses débuts en 2015 avec le Racing. Pas étonnant que la Rochelle ait fait le nécessaire pour la prolongation du contrat sa pépite de 21 ans… Actée à la fin du mois de mai dernier, elle lie le joueur au club maritime jusqu’en 2022. D’ici là, peut-être que l’on verra le fils de Didier sous d’autres couleurs… bleues ? Convoqué dans le groupe élargi de Jacques Brunel, Arthur Retière n’a pas franchi le deuxième palier. Mais cela prouve qu’il est suivi de près par l’encadrement du XV de France…

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir