• Yoann Huget en patron
    Yoann Huget en patron
Publié le / Modifié le
Top 14

Revue de l'élite (Ailiers) - #3 Huget : en patron

Il s’est imposé comme un véritable patron dans les lignes arrière avec son compère Maxime Médard. Dans un entretien accordé au Midi Olympique début juin Yoann Huget racontait, «il me reste trois chances pour aller chercher le Bouclier». Il était loin de s’imaginer que la première de ces trois chances serait la bonne.

Ses 27 titularisations sur ses 29 matches cette saison l’ont installé un peu plus sur ce fauteuil de patron et de leader. Dans un rôle de finisseur, il a su profiter du talent hors normes de ses coéquipiers omme celui de Kolbe pour se sublimer. Ses deux essais en finale et ce trophée d’homme du match ne récompense pas seulement sa prestation au Stade de France mais avant tout une saison pleine. Il finit l’année avec neuf essais et se positionne sixième au classement des marqueurs.

Avec 25 franchissements, Yoann Huget a su montrer au Top 14 qu’il n’était pas ce simple finisseur mais aussi un joueur capable de créer des intervalles et des situations dangereuses pour l’adversaire. À 32 ans, il semble pouvoir relever encore quelques défis de taille. Si le graal a été atteint avec le Stade Toulousain, son histoire avec le XV de France est plus compliquée quand on regarde les résultats médiocres. Jacques Brunel lui donne quoi qu’il arrive son entière confiance et n’hésite à en faire un titulaire indiscutable. Il a débuté les sept rencontres, que ce soit pour les tests matchs ou les VI Nations.

L’échec face à l’Angleterre au poste de 15 n’a en rien entaché le rôle que lui a donné le staff. On le sait capable de franchir à tout instant avec un style fait d’appuis et de crochets. Son mètre 90 et ses 97 kilos offre en plus à l’ailier une redoutable capacité défensive. Pas avare pour aller au charbon, il a montré cette saison qu’il était encore apte à jouer à un niveau international. Sa convocation avec l’équipe de France pour le mondial au Japon sera surement l’un des plus grands rendez-vous de sa carrière. À lui de montrer qu’il est encore une fois à la hauteur.

Sur le même sujet
Réagir