• Logo Stade toulousain
    Logo Stade toulousain Midi Olympique - Midi Olympique
Publié le / Modifié le
Stade toulousain

Le staff se dessine

Après le titre de champion, Didier Lacroix et Ugo Mola se sont vite remis au travail pour composer le nouveau staff toulousain et compenser les départs de William Servat, qui rejoindra le XV de France après la Coupe du monde, de Jean Bouilhou, qui va entraîner Montauban avec une clause de retour dans deux ans, et du préparateur physique Alex Marco, qui remplacera Thibault Giroud à Toulon. L’arrivée du talonneur Virgile Lacombe, qui a mis fin à sa carrière de joueur avec Lyon, est actée depuis plusieurs semaines. Il succèdera à William Servat pour épauler Régis Sonnes sur les avants et son rôle, avec les profesionnels, concernera principalement la mêlée. Laurent Thuéry restera en charge de la défense, responsabilité qu’il partageait avec Servat depuis octobre. Poitrenaud sera toujours l’assistant coach auprès trois-quarts, sous l’égide de Mola dont la position de patron du secteur sportif devrait être inscrite dans le marbre.

Deux profils étrangers

Le Stade toulousain va procéder à une réorganisation en attirant un spécialiste des habiletés techniques (skills) dont la mission sera transversale au sein du club. Dans ces colonnes, Mola avouait vendredi dernier avoir été "impressionné par quelqu’un qui apportera une compétence supplémentaire." Il s’agit du Sud-Africain AB Zondagh, qui s’occupait jusqu’alors du même secteur aux Sharks de Durban où il a cotoyé Poitrenaud. L’intéressé était venu en "observation active" à Ernest-Wallon en décembre et janvier derniers. Mola expliquait aussi avoir obtenu l’accord d’un "spécialiste étranger pour aller encore plus loin", sur la préparation physique. Selon nos informations, l’Irlandais Allan Ryan, directeur de la performance à Bath ces dernières saisons, occupera un poste similaire chez les Rouge et Noir. Reconnu pour son professionnalisme, il a notamment été recommandé par Pierre-Henry Broncan, qui officie à Bath après être passé par Toulouse. D’autres ajustements restent à définir dans l’encadrement élargi mais rien ne devrait être officialisé avant la reprise.

Réagir