• Une place à prendre pour Ryan Crotty
    Une place à prendre pour Ryan Crotty PA Images / Icon Sport / PA Images / Icon Sport
  • Une place à prendre pour Ngani Laumape
    Une place à prendre pour Ngani Laumape Dave Lintott / Icon Sport / Dave Lintott / Icon Sport
Publié le / Modifié le
International

Une place à prendre chez les Blacks

Régulièrement appelés dans le squad des Blacks depuis quelques saisons, Ryan Crotty et Ngani Laumape ne verront pas pour autant tous les deux le Japon. La faute à un embouteillage au poste de premier centre.

Les duels entre All Blacks sont partout aux quatre coins du terrain pour cette demi-finale entre les Crusaders et les Hurricanes. Pêle-mêle : Codie Taylor contre Dane Coles, Matt Todd face à Ardie Savea, sans oublier le match entre Richie Mo’unga et Beauden Barrett. Mais nous avons choisi celui qui pourrait avoir le plus de conséquences en vue de la Coupe du monde. En effet, dans n’importe quelle sélection Ryan Crotty et Ngani Laumape feraient partie des premiers noms couchés par les sélectionneurs de par leur classe et leur talent. Mais en Nouvelle-Zélande, les choses sont différentes. La faute à un homme, Sonny Bill Willams. Le centre des Blues et ancien Toulonnais, bien qu’actuellement en convalescence après une opération au genou, conserve toute la confiance de Steve Hansen ce qui ne laisse plus qu’une place pour Crotty et Laumape en vue du Mondial. Les deux autres tickets pour le centre reviendraient à deux "purs" seconds centres : Lienert-Brown et Goodhue. Crotty et Laumape ont alors là une occasion rêvée de s’illustrer et de marquer des points.

Deux profils différents

S’ils évoluent tous deux dans des styles diamétralement opposés, ils ont tous deux des qualités à apporter aux Blacks. Ryan Crotty (30 ans, 1,81 m, 96 kg, 44 sélections) est un formidable tacticien, un décisionnaire qui brille dans les grands rendez-vous, et un défenseur hors pair. Bref le genre de joueur ultra-fiable sur qui tout entraîneur peut compter dans n’importe quel moment. Face à lui, Ngani Laumape (26 ans, 1,71 m, 103 kg, 10 sélections). Le centre des Hurricanes, considéré comme l’un des perce-murailles les plus perforants du pays au long nuage noir est un joueur qui aime le contact et qui fait des misères aux défenseurs avec son centre de gravité bas. Il sait également conclure les actions (11 essais en 15 matchs cette année, deuxième meilleur marqueur d’essais du Super Rugby). Un profil un peu moins fiable que son compatriote, qui doit encore améliorer sa défense et sa lecture de jeu pour devenir incontournable. "Crotty a une immense expérience, un talent pour lire le jeu et est un leader reconnu, expliquait l’ancien joueur et entraîneur des Blacks, John Hart au journal néo-zélandais Stuff. Ryan apporte un certain équilibre. Est-ce que Hansen et son staff recherchent le leadership, la constance avec un Crotty ou un Laumape qui est probablement plus physique et et plus destructeur mais moins précieux dans d’autres domaines ?"

"La seule préoccupation que j’aurais à propos de Ryan, ce sont ses problèmes de commotion cérébrale. En dehors de cela, je ne vois pas pourquoi il n’irait pas au Japon." conclut Hart.

Réagir