• La joie des Jaguares contre les Highlanders
    La joie des Jaguares contre les Highlanders Icon Sport -
Publié le / Modifié le
Super Rugby

Bilan des Jaguares : 4 ans de progression

Si la création de la province japonaise des Sunwolves aura été un flop monumental, l’intégration d’une équipe argentine en Super Rugby est un véritable succès. En effet, la progression des Jaguares est assez exceptionnelle même s’il est difficile de comparer le destin de ces deux formations puisque les clubs ont le pouvoir au pays du soleil levant alors que la Fédération argentine a pris le contrôle du rugby argentin pour assurer un avenir à la sélection nationale sur la scène internationale. En seulement quatre ans, la province sud-américaine est passée de la 13e place aux demi-finales d’une compétition dominée par les Néo-Zélandais et les Sud-Africains. Un véritable exploit d’autant plus que les Argentins ont appris à jouer sur deux tableaux puisque les Pumas cherchent aussi à bien figurer dans le Four Nations. Un double objectif qui était presque impossible lors de la première année de Super Rugby tant le réservoir de joueurs disponibles pour les deux équipes était faible. Avec des ressources limitées, le premier manager des Jaguares, Raul Perez (2016 et 2017) a dû composer avec la volonté du sélectionneur d’alors Daniel Hourcade de ne pas trop user les internationaux confirmés lors du Super Rugby pour aussi donner du temps de jeu à des jeunes joueurs à fort potentiel.

C’est ainsi que les stars des Pumas ont été souvent ménagées lors des matchs à l’extérieur pendant leur première année dans cette compétition où l’équipe a aussi dû appréhender les longs déplacements. L’essentiel étant d’assurer quelques victoires à domicile pour permettre aux supporters de s’identifier à cette nouvelle entité. Elles étaient au nombre de quatre pour onze défaites. Ce manque de résultat aurait pu être néfaste mais la stratégie des Argentins a finalement parfaitement fonctionné. Le groupe de joueurs s’est étoffé avec des jeunes mais aussi le retour au pays « d’Européens » expérimentés. Lors de sa seconde participation, les Jaguares terminaient à la 10e place, avec un bilan presque à l’équilibre de sept victoires pour huit défaites.

La saison dernière a été un véritable tournant dans la jeune histoire de la province, avec l’arrivée de Mario Ledesma au poste de sélectionneur des Pumas, tout en endossant aussi la casquette d’entraîneur en chef des Jaguares. Un nouveau fonctionnement qui a permis à l’équipe de disputer pour la première les phases finales (défaite en quarts de finale face aux Lions). Une symbiose entre l’équipe nationale et la province qui s’est poursuivie avec Gonzalo Quesada cette saison. Un succès sportif mais aussi populaire, dans une compétition qui n’attire pas les foules dans les stades, puisque le public argentin est maintenant réputé dans tout l’hémisphère sud. Une ambiance particulière que les Australiens des Brumbies. 

Sur le même sujet
Réagir