• Mathieu Lamoulie (Agen)
    Mathieu Lamoulie (Agen) Icon Sport - Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

Agen : Belles surprises à venir

Arrières 

Mathieu Lamoulie va disputer sa onzième saison à Agen et il sera encore un sérieux candidat au poste d’arrière même s’il a souvent dépanné à d’autres postes. Il sera en concurrence avec Jamie-Jerry Taulagi. Le Samoan arrive de Mont-de-Marsan où il a plus évolué à l’aile, ce qui devrait laisser du temps de jeu à Loris Tolot, qui a disputé neuf matchs la saison dernière. Enfin, le jeune Rémi Brosset tentera de faire son apparition chez les pros.

Ailiers 

Le SUALG peut toujours compter sur ses deux ailiers fidjiens Timalai Rokoduru et Benito Masilevu qui sont arrivés la saison dernière. Ils devront augmenter leur nombre d’essais marqués (trois à eux deux en Top 14) s’ils veulent conserver leurs places. En effet, la progression de Valentin Saurs a été intéressante la saison dernière et l’effectif a été renforcé avec l’ancien international à 7 Julien Jané.

Centres 

Johann Sadie entame sa cinquième saison au SUALG et il espère avoir un peu plus de temps de jeu que la saison dernière. De son côté Sam Vaka est devenu un des éléments moteurs de la ligne d’attaque agenaise. Ils seront épaulés par Jordan Puletua qui va découvrir le Top 14 après huit années passées en France. Joueur très en vue en Pro D2, il devra confirmer à l’étage supérieur mais ça peut être un pari payant pour les Agenais qui vont aussi retrouver, Nathan Decron, formé au club avant de partir à Bordeaux à l’été 2017. Il n’a pas beaucoup joué à l’UBB et veut prendre son envol. Enfin Alban Conduché, aperçu en Challenge Cup l’an dernier, tentera de gagner du temps de jeu.

Ouvreurs 

Arrivé en prêt de Lyon la saison dernière, Léo Berdeu a gagné ses galons de titulaire au SUALG en cours d’exercice. Il est toujours là pour continuer son apprentissage à balles réelles mais sera en concurrence avec Raphaël Lagarde de retour au club. Ce sera l’ouvreur le plus expérimenté de l’effectif puisque ce duo sera complété du jeune Thomas Vincent qui a dépanné lors des deux dernières saisons. Il peut espérer plus de temps de jeu.

Demis de mêlée 

Paul Abadie était le numéro la saison dernière puisqu’il a débuté 17 rencontres de Top 14. Il sera cette fois en concurrence avec Xavier Chauveau, longtemps présenté comme un grand espoir du rugby françajs mais il n’a pas réussi à s’imposer au Racing 92 où il était numéro trois dans la hiérarchie. Enfin, Hugo Verdu a fait des apparitions lors des trois dernières années et il pourrait avoir un plus de temps de jeu que l’an passé où ils étaient quatre demis de mêlées en concurrence.

Numéros 8

Miquel et Tanga étant partis, les Agenais doivent trouver un nouveau patron en numéro 8. L’Anglais Laurence Pearce fait figure de favori car il était indéboulonnable la saison dernière à Mont-de-Marsan sous les ordres de Christophe Laussucq. Il devra tout de même se méfier de Dylan Hayes qui arrive, lui, de Soyaux-Angoulême où il a plus joué à l’aile de la troisième ligne avant de se blesser. Mais le Néo-Zélandais occupait souvent ce poste lors de son passage à Grenoble.

Troisième ligne ailes 

Vincent Farré a logiquement prolongé son contrat tant il a pris de l’importance dans l’effectif agenais. Arrivé l’an passé d’Aurillac l’été dernier Romain Briatte a réalisé une belle première année en Top 14. À lui de confirmer, même si la concurrence sera forte avec Jessy Jegerlehner, révélation du dernier exercice. Plusieurs jeunes pousseront derrière : Aurélien Ricart, Adrien Boisserie et le nouveau champion du monde des moins de 20 ans Loïc Hocquet qui a déjà disputé neuf matchs de Top 14 la saison dernière (deux titularisations). À lui de surfer sur le succès des Bleuets en Argentine.

Deuxième ligne 

Tom Murday était incontournable la saison dernière et il devrait encore être la poutre du paquet d’avants agenais même si son acolyte Denis Marchois est parti. Il pourrait être associé à Pierce Phillips qui arrive de Worcester où il a joué quatorze matchs de championnat pour six titularisations. Néanmoins Andres Zafra a su se montrer à son avantage la saison dernière, devançant dans la hiérarchie Mickaël De Marco et l’espoir roumain Adrian Motoc. Ce dernier a quand même marqué des points lors de ses neuf apparitions en Top 14 et il peut espérer poursuivre sa progression. Enfin Gauthier Maravat, nouveau champion du monde moins de 20 ans, espère trouver un peu de temps de jeu en Top 14, lui qui était entré deux fois en jeu la saison dernière. Sacha Yahi, qui arrive de Toulon, aimerait aussi avoir cette chance.

Piliers 

À gauche de la mêlée, le Géorgien Giorgi Tetrashvili était le numéro un la saison dernière devant Morgan Phélipponneau qui a fait dix-sept feuilles de matchs (cinq titularisations). Il essaiera de débuter plus de rencontres même si Malino Vanaï arrive au SUALG après avoir réussi une belle année à Montauban. Kamaliele Tufele, qui avait été prêté à La Rochelle est de retour au club. Il peut aussi évoluer à droite, ce qui pourrait lui permettre d’entrer dans la rotation. Enfin le jeune Fernandez Correa sera là en réserve. À droite de la mêlée, le club s’est renforcé avec l’arrivée de Walter Desmaison en provenance de Mont-de-Marsan et de Joël Sclavi qui jouait à Soyaux-Angoulême. Ce dernier arrive comme joker médical du premier qui a dû se faire opérer de l’épaule. L’Irlandais Dave Ryan, qui a le plus joué la saison dernière, tentera de garder sa place malgré cette nouvelle concurrence et la montée en puissance des jeunes. À commencer par Alex Burin, champion du monde des moins de 20 ans. Corentin Chabeaudie peut espérer aussi un peu de temps de jeu alors que Hans Lombard-Buret pourrait faire ses débuts.

Talonneurs 

Le Tonguien Paula Ngauamo est celui qui a le plus joué la saison dernière. Avec le départ de Facundo Bosch, Marc Barthomeuf est bien placé pour prendre plus d’importance dans l’équipe même s’il devra se méfier de Clément Martinez, prêté la saison dernière à Biarritz où il a su gagner une place de titulaire. Enfin Loris Zarantonello peut espérer jouer ses premières minutes avec les professionnels.

Sur le même sujet
Réagir