• Les maillots de Bleus pour la Coupe du monde ont été dévoilés lors du congrès
    Les maillots de Bleus pour la Coupe du monde ont été dévoilés lors du congrès Isabelle Picarel / Isabelle Picarel
Publié le / Modifié le
XV de France

France rugby est née

Dans leur volonté de moderniser l’institution, les dirigeants de la FFR ont créé "France rugby", une nouvelle marque rassemblant les différentes pratiques du rugby. Ils ont profité du centenaire de la FFR pour dévoiler le nouveau logo et les maillots pour la prochaine Coupe du monde.

Tout était prévu, calculé de longue date. "Dès 2017" dixit le vice-président de la FFR Serge Simon, l’idée a germé. Le congrès du centenaire devait être celui du renouveau, marquant le passage à une ère nouvelle. C’est pourquoi les dirigeants de la FFR ont planché sur un nouveau logo qui a été dévoilé à l’issue de l’Agora des clubs. Ce gallinacé, plus gros que l’ancien, d’un rouge vif sera désormais le symbole du rugby français. Mais pas seulement.

Une nouvelle marque est née également. "France Rugby" vient donc remplacer une "juxtaposition de marques", selon Simon. Et ce dernier de citer l’exemple de l’Angleterre où la RFU (fédération anglaise) a créé il y a déjà longtemps "England Rugby". "Ce n’est pas forcément l’intérêt d’une manne financière supplémentaire qui nous intéresse, ajoute le patron des équipes de France. L’idée, c’est de rassembler toutes les pratiques. Nous avons changé de siècle. Ce sport a longtemps été le rugby à XV masculin, ce n’est plus le cas. Aujourd’hui, il y a les filles, le VII, le rugby à 5. Cette nouvelle marque doit incarner le présent. C’est une décision qui est un peu stratégique, un peu économique et un peu politique." Une façon aussi de marquer une rupture avec le passé et une gouvernance, jugée "peu dynamique".

Un maillot évènementiel

Pour encore matérialiser un peu plus cette volonté de changement, les dirigeants fédéraux ont profité de l’occasion pour dévoiler le nouveau maillot de l’équipe de France. Voilà pourquoi Guilhem Guirado, courbaturé des premiers jours de préparation à la Coupe du monde au Japon, les premiers joueurs étant réunis à Marcoussis depuis mardi dernier, avait effectué le déplacement jusqu’à Nantes. Le capitaine des Bleus a écouté religieusement Patrick Ouyi, directeur marketing et commercial de l’équipementier des Bleus, "Le coq sportif".

Une première dans l’histoire d’un congrès fédéral. Jamais jusque-là, la parole n’avait été donnée de cette façon à un partenaire pour présenter un nouveau produit. Et ce dernier de détailler les deux nouveaux maillots (domicile et extérieur) : "C’est un maillot évènementiel qui ne sera utilisé que pour la Coupe du monde au Japon. On s’est donc adapté au contexte. Ce n’est pas un col Mao, mais un col asiatique. Et puis, le Japon, ce sont les samouraïs."

Ce qui explique cette espèce de plastron rappelant la tunique des guerriers japonais. Guilhem Guirado n’a pas manqué de rebondir et d’ironiser. "Je ne suis pas venu pour rien, a-t-il dit. J’espère donc vraiment que cet esprit samouraï, nous l’aurons au Japon."

BEURDELEY Arnaud
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir