• Les Girondins se sont appuyés sur un jeu fait de possession et de mouvement. La patte de leur entraîneur Jean-Marc Lanne-Petit. Photo UAGM
    Les Girondins se sont appuyés sur un jeu fait de possession et de mouvement. La patte de leur entraîneur Jean-Marc Lanne-Petit. Photo UAGM
Publié le / Modifié le
Fédérale 2

Gujan-Mestras : Une aventure humaine

Au terme d’une saison incroyable, Gujan-Mestras monte en Fédérale 2. L’UAGM connaît sa deuxième montée en trois ans et l’arrivée de son entraîneur Jean-Marc Lanne-Petit.

L’UAGM vit un rêve. Il y a un peu plus d’un mois, en Auvergne sur le terrain de Riom, le club girondin s’imposait 29-27 et confirmait ainsi son large succès 53-30 décroché en 16e de finale aller. Gujan-Mestras pouvait alors savourer, le club accède à la Fédérale 2 après seulement deux saisons passées au troisième échelon fédéral. La réussite est celle d’un club parfaitement structuré et mené de main de maître par ses co-présidents Charles Couradjut, Michel Dos Santos et Pierre Dupart. Mais c’est aussi la réussite d’un homme passionné : Jean-Marc Lanne-Petit. L’ancien entraîneur des cadets de la Section paloise ou de Morlaàs a réussi à tirer le meilleur de son groupe depuis son arrivée en 2016. Avec lui aux commandes, l’UAGM va connaître sa deuxième montée. "C’est incroyable ce qu’il nous arrive depuis trois ans. On ne calcule rien et on se retrouve là, c’est magnifique pour ce groupe !" Un effectif qu’il a façonné avec des joueurs issus majoritairement du bassin d’Arcachon. "On s’appuie essentiellement sur des jeunes du coin. On a la chance que le Bassin soit un grand village, il faut en profiter. Après le départ de plusieurs cadres à l’intersaison, nous avons eu assez peur, mais on n’a pas changé de philosophie pour autant et cela porte une nouvelle fois ses fruits. Mais tout le mérite revient aux joueurs, cette montée leur appartient. Nous avons vécu une magnifique aventure humaine ensemble."

La prime à l’attaque

Pour réussir, l’homme fort des "Coccinelles" s’appuie une philosophie de jeu porté sur l’offensive. Les Gujanais ont inscrit près de 900 points et plus de 110 essais cette saison, l’un des meilleurs bilans de Fédérale 3. Un système de jeu incarné par son entraîneur principal : "J’ai été élevé à l’école montoise d’il y a longtemps. Nous essayons de créer un jeu de mouvement, dans lequel on tape très peu dans le ballon et où les repères collectifs sont nombreux. On impose un gros rythme avec beaucoup de possessions, quitte à s’exposer défensivement. Le club m’a fait entièrement confiance et je leur dois beaucoup !" Un style de jeu qui a porté ses fruits et qui a surpris plus d’un adversaire notamment en phase finale.

Après avoir terminé à la cinquième place de la poule 9, les Girondins ont dû se frotter à un premier, en l’occurrence Plouzané, qui n’avait connu la défaite qu’à une seule reprise en phase régulière. "C’était un moment particulier pour moi puisque l’équipe était entraînée par Steven Sparks avec qui nous avions vécu une aventure fabuleuse quand j’entraînais Morlaàs. Il était pilier et c’était l’une des poutres de l’équipe." raconte Jean-Marc Lanne-Petit.

L’année prochaine, les joueurs du sud du bassin d’Arcachon vont donc évoluer à l’échelon supérieur où ils croiseront leurs voisins de Salles pour un derby très attendu. "Ça va alimenter la passion et amener un peu plus d’émotions dans la région, c’est ce qui fait la beauté du rugby. Mais il faut être lucide, ce sera difficile. Depuis trois ans, il n’y a pas un nuage au-dessus de nous, mais dans le sport il faut aussi accepter les moments plus durs. Il va falloir continuer à produire le jeu qui nous va bien. Ma seule crainte à ce niveau-là, c’est de ne pas avoir les ballons. Je veux prouver que ce rugby est celui de demain…"

Date de création : 1908

Nombre de licenciés : 350

Plus haut niveau atteint : Fédérale 2

Palmarès : Champion de France Excellence (Troisième Division en 1957), champion de France Réserves Honneur (2004, 2016)

Budget : 300 000 euros

En 2018-2019 : Fédérale 3, 5e de la poule 9, éliminé en huitièmes de finale de championnat de France

LAFON Romain
Réagir