Publié le / Modifié le
Pro D2

Enthousiasme et vécu pour Provence Rugby

Arrières

Avec sa formidable saison passée où il a été sacré meilleur marqueur de Pro D2, le Réunionnais Florent Massip semble intouchable à ce poste tant sa régularité et sa justesse lui ont donné encore plus d’assurance et de maîtrise. Opéré de l’épaule en fin de saison, il ne sera peut-être pas opérationnel d’entrée. Pierre Justes, qui a souvent évolué à l’aile l’an dernier, voire même Romain Sola pourront éventuellement le suppléer d’entrée et même tout au long de la saison si le besoin s’en faisait sentir.

Ailiers

Seul Thibaut Zambelli sort rescapé à ce poste et semble promis à une place de titulaire lui, qui a marqué plusieurs essais de grande classe et qui constitue un réel danger pour les défenses adverses. Thomas Lacelle et Andrezj Charlat semblent très bien placés pour jouer les premiers rôles à ce poste où vivacité et rapidité doivent habiter le joueur. Mais, on surveillera de très près l’évolution des jeunes Thomas Guigon et Lucas Poirson qui pourraient avoir leur chance cette saison. Ils possèdent indubitablement les atouts dont l’explosivité pour s’imposer à ce poste. Provence Rugby s’est très bien armé à ce niveau-là sachant qu’en plus Eroni Narumasa, auteur de plusieurs très beaux essais en 2018-2019, peut éventuellement jouer à ce poste-là. Un gage de sécurité supplémentaire.

Centres

Les cartes pourraient être redistribuées avec l’arrivée du Massicois Baptiste Delage ambitieux et qui a réalisé une belle saison l’an dernier. N’oublions pas de remettre dans le jeu Romain Sola qui s’est très bien adapté à ce poste en deuxième partie de saison dernière. Charles Brousse, Seremaia Burotu et Eroni Narumasa partent peut-être avec un a priori favorable pour être titulaires tant leur impact, leur défense et leur régularité auront été vantées pendant l’exercice précédent. Mais répétons-le, des changements pourraient intervenir car la polyvalence des lignes arrière est un atout non négligeable pour le staff technique.

Ouvreurs

En revanche, la stabilité semble être de mise chez les demis d’ouverture. Certes, le jeune Dorian Lavernhe débarque en provenance de Clermont avec de légitimes ambitions. Mais, ce ne sera pas facile pour lui de déloger Lachie Munro et Nicolas Bezy qui semblent bien partis pour être titulaires notamment en début de saison. Cette paire d’ouvreurs a bien tenu son rôle même si tout n’a pas été parfait. Rappelons encore dans ce cas précis que Romain Sola pourrait suppléer tel ou tel joueur à ce poste confirmant ainsi son statut de joueur "polyvalent" sur toutes les lignes arrière.

Demis de mêlée

Là aussi, on peut parler de stabilité et de hiérarchie sans doute établie. Clément Darbo devrait être titulaire à ce poste si important dans le déploiement du jeu et dans les choix. L’ancien Montalbanais a pris ses marques et a bien rempli sa mission. Adrien Bau est prêt à le suppléer si les circonstances l’exigeaient. Mais attention à l’arrivée de Thibault Dufau en provenance de Dijon. Il pourrait être la surprise du chef et aura sans doute sa chance à ce niveau-là. On rappellera aussi que Nicolas Bezy a joué à ce poste quelques matchs la saison dernière.

Numéros 8

La troisième ligne aixoise, dans sa globalité, apparaît comme une véritable force de frappe de Provence Rugby. Trois joueurs se détachent pour prendre ce numéro 8 tant convoité et si souvent décisif en touche comme dans l’avancée offensive. Le capitaine Jo Edwards, monstrueux la saison dernière, est un titulaire indiscutable dans ce trio et peut très bien jouer 8 comme troisième ligne aile. C’est joueur cadre, meneur et leader du groupe qui servira de relais au staff technique sur le terrain. Charles Malet et Poutasi Luafutu ont également les qualités pour évoluer en numéro 8 et l’ont d’ailleurs prouvé déjà lors de l’exercice précédent en apportant percussion et solidité dans le jeu.

Troisième ligne ailes

L’ancien Biarrot Bertrand Guiry a posé ses valises à Aix-en-Provence pour apporter son expérience et son vécu. Son jeu de mouvement et d’activité sera un atout indéniable pour le groupe. Grégory Annetta sera lui aussi au rendez-vous. Il a montré toute sa capacité l’an dernier à défendre inlassablement mais aussi à perforer les défenses adverses dès qu’il le pouvait. C’est un adepte du combat et ça compte dans un effectif ! Quant à Christophe André, absent une très grande partie de la saison passée, il va devoir se montrer cette année pour gagner ses galons de titulaires. L’ancien Catalan expérimenté ne pourra pas s’endormir sur ses lauriers car la concurrence est bien présente et sera rude à ce poste si exigeant.

Deuxième ligne

Les arrivées du vieux briscard Baptiste Lagrange 32 ans, ancien Briviste, et d’Adrien Warrion 18 ans, certes déjà Aixois mais pensionnaire de l’équipe de France moins de 20 ans vont sans doute changer la donne à ce poste. Voilà bien un exemple de mélange d’expérience et de fougue dans ce registre. Mais les "Momo" Kbaier, Addison Lockley, Geoffrey Fabbri et Jérôme Mondoulet auront aussi leur mot à dire et surtout leur place dans le XV aixois car ils ont montré la saison dernière qu’ils avaient le profil pour évoluer sereinement au sein de la mêlée aixoise sans oublier la conquête et la défense, point crucial à améliorer lors du futur exercice.

Piliers

C’est sans aucun doute le domaine où Provence Rugby a voulu le plus se renforcer. Quatre arrivées vont enrichir la première ligne aixoise. En premier lieu, le Néo-Zélandais Hikairo Forbes qui arrive du Stade rochelais et qui va offrir une riche expérience dans ce domaine. Il pourrait même être utilisé par le staff technique au poste de talonneur tant sa connaissance de la première ligne est grande. L’ex-Agenais Yohan Montès débarque lui aussi avec l’envie de bien faire, un vécu indéniable et la volonté de stabiliser la mêlée. L’ex-Massicois Antoine Soave et l’ex-Albigeois Zaza Navrozashvili auront également leur chance et leur place dans cette aventure. N’oublions pas de citer Sona Taumalolo dans les possibles titulaires car il a bien tenu son rang l’an passé. "Momo" Loukia revient d’une longue blessure mais peut prétendre à jouer un rôle précieux. Quant à Léandro Assi et Thomas Vernet, ce sera peut-être plus difficile de trouver leur place car la concurrence est montée d’un cran.

Talonneurs

Voilà bien un poste qui a subi un sérieux coup de lifting à l’aune de ce nouvel exercice. Tuapati et Carrat sont partis. Seul Théo Béziat est resté mais il revient de blessure et Provence Rugby a préféré engager un joker médical pour pallier tout nouveau coup dur, en la personne de l’ancien Briviste Loïck Jammes. Mais, l’ancien Ardéchois d’Aubenas Antonin Gontard et le jeune Aixois Joseph Laget vont assurément avoir leur chance, notamment en début de saison, à ce poste si capital dans le domaine de la mêlée et de la touche.

Denis Ghigo
Sur le même sujet
Réagir