• Pro D2 - David Aucagne (Manager de Béziers)
    Pro D2 - David Aucagne (Manager de Béziers) Icon Sport -
Publié le / Modifié le
Entretiens

Aucagne : "On arrivait à de la saturation"

Tout juste promu à la tête du sportif de l’ASBH, David Aucagne revient sur le départ de son acolyte David Gérard et sur la réorganisation du staff.

Après une fin de saison aussi frustrante, le départ en vacances a dû être plus difficile. Récupère-t-on moins bien dans ces cas-là ?

On fait une saison plus que convenable pour finir à quatre points des six premiers. On avait eu beaucoup de changements à des postes charnière et ça s’est ressenti. C’est surtout frustrant parce que l’on finit mal à cause d’un match couperet à Bourg-en-Bresse qui ne souffre d’aucune contestation. Déjà les vacances qui suivent se passent assez vite parce qu’il faut basculer assez vite sur la saison suivante. Puis, oui, on récupère moins bien parce qu’on se remet en question. Et dans notre cas, il a fallu retravailler notre organisation.

Comment s’est passé le départ de votre co-entraîneur David Gérard ? Étiez-vous au courant ?

Oui il m’en avait parlé un mois auparavant étant donné que nous sommes très proches. Il m’avait fait part de son intérêt pour cette proposition et à partir de là je l’ai aidé à ce que ça se passe le mieux possible. Pendant deux ans et demi notre collaboration a très bien fonctionné, on était très complémentaires. C’est quelqu’un que j’apprécie, c’est pourquoi j’ai tenu à trouver un compromis avec les différents dirigeants pour faciliter cette transition. Et il fallait aussi penser rapidement à l’évolution du staff biterrois.

Expliquez-nous ces choix internes Gabriel Bocca (avants) et Sébastien Logerot (trois quarts)…

Ce remaniement était prévu avant le départ de David Gérard car on arrivait à de la saturation du côté des joueurs et de nous. C’est peut-être pour cela que l’on ne s’est pas qualifié. Avec le temps, le discours passait beaucoup moins. Donc on a décidé de changer un peu les choses. David parti, Gabriel Bocca prend donc en charge les avants avec la touche et la mêlée, Sébastien Logerot les trois quarts et l’attaque et je m’occuperai du management, la défense et le jeu au pied.

Pas de recrutement extérieur donc ?

Non, cela nous permet de faire des économies. De plus, Gabriel (Bocca) a fait du bon boulot en mêlée l’an dernier, c’est un ancien joueur du club et c’est une belle récompense pour lui. Il parle plusieurs langues, a entraîné plusieurs clubs et a donc une grande expérience. Sa promotion aux avants me paraît naturelle.

Le maître mot de cette intersaison est-il donc la continuité ?

On souhaite également mettre notre centre de formation encore plus en avant. C’est l’une de mes nouvelles missions ; donner plus de potentiel aux jeunes en mettant des passerelles entre eux et le groupe professionnel. Les prolongations de nos cadres (Barrère, Best, Fernandes) seront précieuses dans cette intégration.

Réagir