• Morgan Parra (Clermont) contre Toulon
    Morgan Parra (Clermont) contre Toulon Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

Revue de l'élite (Demis de mêlée) - #2 Parra : chef de meute oublié

Morgan Parra, longtemps cette saison, a été le numéro neuf le plus en vue du Top 14. Leader et capitaine impeccable à Clermont, buteur toujours aussi fiable (40 sur 54), il était appelé de ses vœux par Jacques Brunel pour un retour en Bleu. Convoqué dès novembre, il devait déclarer forfait pour une blessure à la main. Son retour au chevet du XV de France était finalement différé et programmé pour le Tournoi.

À la grande joie du sélectionneur. "Ce poste de demi de mêlée suppose qu’on ait des garçons avec du caractère et du charisme. On sait que Morgan a ces qualités car cela fait de nombreuses années qu’il évolue au haut niveau en club et en équipe de France. Il est important pour nous". La lune de miel n’a pas duré. Convaincant en ouverture face au pays de Galles malgré la défaite, Parra déçoit en Angleterre. Comme les autres. Mais son statut, son expérience et ce "caractère" que réclamait Brunel le pousse à remettre en cause, à mots voilés, le travail effectué en semaine à Marcoussis par le XV de France. Des critiques que le staff prend pour lui. "Trouver des solutions, c’est compliqué. Nous, joueurs, on essaie, mais c’est compliqué. Maintenant, tout le monde doit aussi chercher, parce qu’on est tous dans la même galère. […] Il faut se remettre en question individuellement. Tout le monde. Tous, de A à Z". Ce message, Parra l’a également porté le soir du match, en tête à tête avec Brunel dans l’intimité de l’hôtel des Bleus à Londres. On ne le reverra plus avec le XV de France. Parra ne figure pas dans la liste officialisait fin juin par le sélectionneur pour préparer la Coupe du monde au Japon.

L’épilogue de cette saison est d’autant plus douloureux pour le capitaine de Clermont que l’exercice, jusqu’ici superbe du seul point de vue du club, s’est terminé en tribunes. Titulaire pour la finale de Challenge Cup face à La Rochelle, Parra se blessait sérieusement à une cheville dès les premières minutes du match. Fin de saison pour lui, absent notamment pour les phases finales de Top 14 qui ont vu son équipe échouer en finale face au Stade toulousain (24-18). Son bilan individuel est pourtant excellent : meilleur demi de mêlée du Top 14 jusqu’à sa blessure, il s’installe sans conteste sur ce podium. La finition, elle, est cruelle. 

Sur le même sujet
Réagir