Publié le / Modifié le
Top 14

Revue de l'élite (Demis de mêlée) - Les valeurs sûres : Paillaugue fidèle au poste

Benoît Paillaugue n’est pas le plus spectaculaire des demis de mêlée français mais son importance, dans le collectif montpelliérain, s’est encore confirmé cette saison. Longtemps blessé, il n’a effectué son retour à la compétition que fin décembre 2018, alors que le MHR semblait en perdition. Paillaugue est alors monté en puissance et, dans son sillage, toute l’équipe héraultaise a signé une fin de saison tonitruante jusqu’à décrocher une qualification pour les phases finales encore improbable quatre mois plus tôt. Paillaugue a la qualité technique mais surtout le leadership qu’il manquait à cette équipe. Indispensable.
À Clermont, le recrutement de Greig Laidlaw, en 2017, a trouvé cette saison sa pleine justification. En concurrence avec Morgan Parra, il fut excellent dès que Franck Azéma fit appel à lui. À son débit, toutefois, une finale de Top 14 raté malgré un nouveau récital dans les tirs au but. À Castres, Rory Kockott n’a pas eu le même impact sur les résultats de son équipe que la saison précédente. Son exercice 2018-2019 reste toutefois très correct, dans ce registre de puncheur-poil à gratter qu’il semble cultiver. 

Sur le même sujet
Réagir