• Charles Ollivon (Toulon)
    Charles Ollivon (Toulon) Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

Revue de l'élite (Troisième ligne centre) - On prend les paris : Ollivon en boulet de canon

Promis à une retraite très anticipée début septembre, après avoir connu un début de saison prometteur et surtout une énième vilaine blessure à l’épaule, Charles Ollivon est pourtant revenu de l’enfer. De retour pour la réception de Montpellier en mars, il n’a connu que des titularisations jusqu’à la fin du championnat. Par sa capacité de perforation, ses démarrages en sortie de mêlée et sa belle technique de main, le talentueux troisième ligne a impressionné, de là à finir sur la liste du groupe France pour aller au Mondial japonais. Il semble enfin débarrassé de ses pépins physiques et s’apprête à vivre la Coupe du monde en véritable challenger (il fait partie des réservistes). L’arrivée à Toulon de Sergio Parisse ne devrait pas l’inquiéter une fois le Mondial terminé. Selevasio Tolofua, quant à lui, a été la révélation de cet exercice. Même derrière une concurrence démesurée (Cros — Kaino — Elstadt) le troisième ligne s’est avéré un précieux impact player (20 matchs, 9 titularisations). Lorsque l’occasion se présentait, il remplissait largement son contrat et réalisait des performances XXL, à l’image de son match entier contre le Leinster en Coupe d’Europe. Le Français de 22 ans a aussi offert des entrées très positives face à La Rochelle puis Clermont en phase finale.

Loïc Godener, bien que blessé la totalité de l’hiver, a connu une belle ascension primée en novembre d’une sélection avec les Barbarians et d’une signature fin juin au Stade français. Avec le départ de Sergio Parisse, il aura comme seul véritable concurrent Willem Alberts. Dans l’autre club francilien, Jordan Joseph, après son deuxième titre mondial avec les Bleuets, devra faire face à l’éternel Antonie Claassen et à la recrue Yoan Tanga-Mangene, qui s’est pleinement révélée avec le SU Agen. Auteur lui aussi d’une excellente saison à Agen, Antoine Miquel devra prolonger son éclosion à Toulouse où la concurrence sera féroce. Pour faire oublier ces deux-là, le puissant Anglais Laurence Pearce a été débauché de Mont-de-Marsan par Agen et pourra étaler son talent en Top 14. L’une des recrues phare du mercato palois Luke Whitelock (6 sélections) devrait faire du grabuge à son arrivée en France et de l’ombre à Antoine Erbani. So’otala Fa’aso’o sera attendu pour son retour en élite après un an dans son antichambre avec le CAB. À Lyon, le décalage de Liam Gill sur le côté de la mêlée pourrait permettre au Tongien de 22 ans Tanginoa Halaifonua, de retour de prêt à Massy, à percer petit à petit. Dans l’Hérault, Kélian Galletier profitera du séjour au Japon de son coéquipier Louis Picamoles pour se faire une place au numéro 8. Q. P.

Réagir