• Menées 5 à 18 à la mi-temps, les Anglaises ont réussi à renverser les Françaises lors des Women's Rugby Super Series
    Menées 5 à 18 à la mi-temps, les Anglaises ont réussi à renverser les Françaises lors des Women's Rugby Super Series Travis Prior / Travis Prior
Publié le / Modifié le
Women's Rugby Super Series

Au bout du suspense, l’Angleterre crucifie les Bleues

Dans une rencontre rythmée par un engagement de tous les instants, les Bleues auront mené toute la partie avant que la trois-quarts centre anglaise Scarratt ne vienne briser les rêves tricolores sur pénalité (72ème, 20-18). De quoi donner énormément de regrets aux protégées d’Annick Hayraud qui auront fait la course en tête toute la partie.

Dès l’entame de match de cette troisième rencontre du Super Series pour les Bleues, les filles d’Annick Hayraud enclenchaient la marche avant. Sur une sublime diagonale d’Imart, Banet inscrivait déjà le premier essai français (2e) sur la pelouse desséchée de San Diego. Mais petit à petit, les Anglaises mettaient la main sur le ballon et sur une mêlée dominatrice, Smith s’échappait petit côté et concluait une période de domination des Britannique (10e) en coin. Durant les vingt premières minutes, la bataille faisait rage dans les rucks et au centre du terrain. Toujours aussi pragmatiques, les Bleues inscrivaient leur deuxième essai de l’après-midi par Boujard (23e) après une passe de sa capitaine Hermet, la Montpelliéraine faisait la différence avec un cadrage débordement d’école et finissait sa course en terre promise. Dans la foulée, la trois-quarts centre anglaise Scarratt manquait une pénalité qui aurait pu permettre au XV de la Rose de se remettre la tête à l’endroit. Jessy Trémoulière, elle, ne ratait pas la cible dix minutes plus tard et corsait l’addition (36e) pour des Françaises toujours imperturbables malgré la dimension physique de leurs adversaires. L’arrière des Bleues rajoutait même trois points en toute fin de mi-temps pour donner 13 points d’avance aux tricolores à mi-parcours (5-18).

Au retour des vestiaires, Scarratt inscrivait le deuxième essai anglais après un ballon relâché dans l’en-but par Boujard (50e) avant de signer un doublé vingt minutes plus tard. Cette fois-ci, la numéro 13 anglaise prenait le meilleur sur Trémoulière avant de s’écrouler dans l’en-but. Inexorablement, le XV de la Rose dominait cette deuxième mi-temps alors que la défense française, héroïque, ne faisait que retarder l’échéance. Clinique, Scarratt ne tremblait pas et inscrivait la pénalité de la gagne à huit minutes du terme (72e). Un dernier quart d’heure fatal à l’Équipe de France face à une redoutable Angleterre qui n’a jamais abandonné pour l’emporter (20-18).

Thomas Saint-Antonin
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir