Publié le / Modifié le
Coupe du Monde

Réaction d'Ellis : "Le bon indicateur sera le Rugby Championship"

"Je ne suis pas fan de Super Rugby, car je trouve que cette compétition avait tendance à manquer d’engagement et d’organisation collective. Mais pour une fois, j’ai regardé un match lors de la finale entre Canterbury et les Jaguares, et, honnêtement, j’ai été impressionné. Défensivement parlant, c’était du niveau d’un test-match, et les Crusaders ont gagné sur leur capacité à monter très vite, de manière très efficace, pendant 80 minutes. Le parallèle est facile à tracer avec les Saracens, qui ont gagné en Coupe d’Europe et en Angleterre avec le même jeu… Cela dit, le Leinster a regretté de ne pas avoir changé de registre en finale de Champions Cup, tandis qu’Exeter a longtemps fait la course en tête et a perdu la finale anglaise lorsqu’ils ont voulu jouer comme les Saracens, en privilégiant le jeu au pied. De même, la finale de Super Rugby aurait aussi bien pu tourner en faveur des Jaguares, s’ils avaient fait preuve d’un peu plus d’efficacité sur deux ou trois occasions. Je dis cela parce que, face à une équipe qui défend très bien, on ne gagne jamais à vouloir la battre à son propre jeu. On ne perdra peut-être que 3-0, mais on perdra quand même. Et pour la vaincre, il faut jouer son propre jeu… Je ne crois pas que le XV de France ait intérêt à jouer contre sa culture. Au contraire, je vois plutôt d’un bon œil la sélection des trois-quarts du Stade toulousain, qui ont l’habitude de tenter des coups en contre-attaque. Même si une équipe est très bien organisée en défense, elle dégarnit son premier rideau lorsqu’elle se sépare du ballon au pied. Sachant que ce sont pour la plupart des avants qui défendent, ces coups-là restent bons à jouer, si on parvient à s’imposer dans les airs. Pour les Bleus, l’angle de travail principal est peut-être là, sur les ballons hauts…
Après, ce qui est sûr, c’est que pour les petites équipes qui iront à la Coupe du monde, il est toujours plus rapide et efficace de mettre en place un bon système défensif plutôt que son pendant offensif. En ce sens, sachant que le niveau global s’est resserré, on devrait assister à la Coupe du monde la plus ouverte de l’histoire. Mais de là à pronostiquer le retour d’un cycle plus défensif, j’attendrai tout de même d’assister au Rugby Championship, qui est généralement un bon indicateur de ce qui se passera pendant la Coupe du monde."

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir