• Rugby Championship - Qui succèdera aux All Blacks, double tenants du titre ?
    Rugby Championship - Qui succèdera aux All Blacks, double tenants du titre ? Steve Haag / Icon Sport / Steve Haag / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Rugby Championship

La mise en bouche de l’Hémisphère Sud

Avant de s’envoler pour le Japon, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, l’Afrique du Sud et l’Argentine vont s’affronter dans le Rugby Championship. Une préparation internationale à l’avant goût de Coupe du monde et qui vaut bien n’importe quelle préparation, sur le globe...

Quand l’Europe attend patiemment la Coupe du monde au Japon, l’Hémisphère Sud, lui, aura la chance de se délecter du Rugby Championship, et ce, dès la semaine prochaine. Une compétition moins longue qu’à l’accoutumée en raison du Mondial (six machs seulement), mais avec ce qui se fait de mieux sur la planète rugby. Si en Europe l’Angleterre, le Pays de Galles et l’Irlande font figure de sérieux concurrents, l’Afrique du Sud, l’Australie et la Nouvelle-Zélande le sont tout autant, si ce n’est plus. L’Argentine, avec sa finale obtenue en Super Rugby grâce à son équipe locale des Jaguares (défaite 19-3 face au Crusaders) peut légitimement viser le dernier carré voire mieux. Mais avant d’y penser, place au descendant du Tri-Nations qui sera un véritable tremplin pour la confiance et la mise à niveau internationale.

La Nouvelle-Zélande l’Eternelle favorite mais…

Si ce Rugby Championship est une véritable préparation à la Coupe du monde, remporter la compétition cette année n’est dès lors pas l’objectif numéro un des nations. Le but premier étant de contrôler la forme des joueurs, et dans certains cas, gérer les cadres qui ont joué la finale de Super Rugby, en l’occurence les Crusaders et les Jaguares. Steve Hansen a même déclaré faire de Sam Cane son capitaine pour le déplacement à Buenos Aires afin de laisser Kieran Read et ses coéquipiers des Crusaders au repos.

Malgré tout, la Nouvelle-Zélande reste la grande favorite, tant par son palmares (16 victoires sur les 23 tournois) que par ses dernières prestations. Les Blacks ont remporté les trois dernières compétitions (2016, 2017, 2018) et sont les doubles champions du monde en titre. Pourtant, à regarder de plus près, en 2011 et 2015, les deux derniers rendez-vous mondiaux, ces derniers terminent deuxièmes derrière l’Australie. Comme un signe que le titre Mondial est en ligne de mire.

Le premier match du tournoi verra s’affronter la Nouvelle-Zélande et l’Argentine, avec un léger avantage sur les automatisme pour l’équipe de Mario Ledesma qui évolue ensemble avec les Jaguares. Steve Hensen en est pleinement conscient "C’est une équipe argentine qui est très unie et qui a passé beaucoup de temps ensemble. Ce serait un excellent moyen pour eux d’oublier la tristesse de cette finale s’ils nous battaient […] Il va falloir travailler dur".

D’autant plus dur que les Blacks tombent dans la poule de l‘Afrique du Sud, en septembre. Les Argentins tombent, eux, dans la poule de la mort avec l’Angleterre et la France. Il ne faudra pas louper des joueurs tel que Matera du côté argentin, auteur d’un saison monstrueuse avec son club et l’éternel Beauden Barrett du côté Blacks, pour un match de très haut niveau.

Dylan Munoz
Réagir