• Ardents en défense et efficaces en attaque, les Dragons catalans de Whitley, qui tente ici de reprendre le joueur des Wolves Daryl Clark, se relancent dans la course à la qualification.
    Ardents en défense et efficaces en attaque, les Dragons catalans de Whitley, qui tente ici de reprendre le joueur des Wolves Daryl Clark, se relancent dans la course à la qualification. PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Rugby à XIII

Les Dragons ont inversé la tendance

Alors qu’ils semblaient avoir perdu tout espoir de qualification après une série de cinq revers, les Catalans ont réussi à relancer la machine et à reprendre en mains leur destin.

La fameuse loi des séries a une fâcheuse habitude. Celle de pouvoir inverser sa courbe au moment où tout le monde commence à tirer sur le staff et les joueurs. C’est exactement ce qui s’est passé pour les Dragons catalans. Après ses cinq défaites consécutives, l’équipe a glissé de la troisième à la sixième place, mettant en danger son statut de qualifiable (top 5).

Mais en deux semaines, les Dragons se sont remis dans la course. La victoire contre Wakefield (44-10) obtenue six jours plus tôt a été validée vendredi soir à Huddersfield (32-28). Du coup, revoilà les Catalans à la quatrième place, à deux petits points du troisième Hull FC.

Vendredi dans le Yorkshire de l’ouest, Rémi Casty et ses coéquipiers ont répondu présents dans l’engagement. "Nous le savions, Huddersfield nous a proposé du combat au milieu et il fallait réponde très vite et accélérer le jeu dès que possible", a résumé Rémi Casty. Un pilier autour duquel les Dragons ont très vite pris le score avec quatre essais en première période dont un triplé pour Sam Tomkins.

Et maintenant, enchaîner !

L’arrière des Dragons a été dans tous les bons coups et quand les portes se sont fermées, l’Anglais a été capable de déverrouiller le service de sécurité local. "Je me suis bien senti. Il le fallait de toute façon et puis, nous avons prouvé que nous avions retrouvé une bonne partie de notre jeu et de notre assise", a tempéré Sam Tomkins.

Il est vrai, qu’à l’heure de jeu et après le deuxième essai de l’ailier Jodie Broughton, l’équipe qui menait (32-12) s’est arrêtée de jouer. "Je ne comprends pas. On fait soixante bonnes minutes, tout se passe bien et d’un coup, l’arbitre se met à nous siffler à tous les coups", a résume le coach McNamara. Un entraîneur qui a vu ses joueurs concéder trois essais et revenir à quatre petits points.

À leur décharge, les Dragons ont terminé la rencontre en infériorité numérique, avec leur ailier Jodie Broughton sorti blessé et leur talonneur Alrix Da Costa, victime d’un K.-O. "On ne cherche pas d’excuse, c’est le jeu et il faut retenir de quelle façon nous avons défendu en équipe pour conserver ce résultat. C’est le plus important, parce que physiquement il a fallu être très fort pour y arriver", a reconnu le deuxième ligne Benjamin Garcia. Un joueur qui revient à son meilleur niveau et qui a énormément défendu.

Revigorés, les Dragons savent "que rien n’est encore acquis. On l’a vu, tout peut très vite basculer, d’un côté comme de l’autre. Il reste encore sept matchs, dont le prochain, prévu dimanche à Salford. Nous aurons ensuite une semaine de vacances, ça fait un petit moment que l’on en parle, mais il y a un travail à finir avant et nous irons à Salford pour gagner" a rappelé le pilier Antoni Maria. Un joueur qui n’a pas hésité à passer devant vendredi soir et qui continue de marquer des points.

"Nous avons dépensé énormément d’énergie lors des trois dernières semaines et ce match à Huddersfield a été très physique, musclé même et nous avons dépensé beaucoup d’énergie à la fin en courant et en défendant partout. La façon dont nous récupérerons de ce match, conditionnera notre préparation pour Salford", analyse l’entraîneur anglais Steve McNamara qui a donné deux jours de repos à ses joueurs avant de préparer dès aujourd’hui le déplacement à Salford, le club de Super League qui partage son stade et ses installations avec les Sharks de Sale.

Après la série de cinq défaites, les Dragons Catalans se verraient bien enchaîner maintenant autant de succès, eux qui viennent d’en signer un deuxième qui en appelle d’autres.

Bruno Onteniente
Réagir