• Top 14 - Pierre Mignoni (Manager de Lyon)
    Top 14 - Pierre Mignoni (Manager de Lyon) Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Entretiens

Mignoni : "Deux nouveaux capitaines pour débuter la saison"

Lucide quant à la dernière saison des siens, il revient sur la réorganisation forcée de son équipe et de son staff après le départ de karim ghezal pour le xv de france, qui impactera le rôle de Julien Puricelli.

Avec le recul, avez-vous revu le bilan que vous aviez tiré à chaud de votre saison, après votre défaite à Bordeaux en demi-finale contre Clermont ?

Lorsque nous avons attaqué la dernière saison, l’objectif était de constater une progression. Et il me semble que sur le rugby, en termes d’esprit général ou de profondeur d’effectif, cela a été le cas. Après, l’évidence est qu’il nous en manque encore lorsqu’il s’agit d’évoluer au niveau de Toulouse ou de Clermont, les deux finalistes, qui étaient par ailleurs leaders de la phase régulière.

Ces manques étaient-ils liés à des insuffisances au niveau de votre effectif, ou de son vécu commun ?

Il a manqué un peu des deux. Après, pour des joueurs comme Pierre-Louis Barassi ou Baptiste Couilloud, une défaite en demi-finale doit être un match qui leur permet d’apprendre beaucoup de choses. Dans leur construction en tant que joueur, c’est quelque chose qui doit compter.

Un des gros changements de l’intersaison concerne le remaniement au sein du staff, avec l’arrivée de David Gérard en tant qu’entraîneur des avants à la place de Karim Ghezal, en partance pour le XV de France et l’intégration progressive de Julien Puricelli...

Ce changement, on l’a bien vécu parce qu’on l’a quand même anticipé (en fin de semaine, les membres du staff étaient en partance du côté du Lavandou pour un week-end de cohésion avant la reprise officielle, NDLR). On n’a pas fait beaucoup de bruit autour de ça, mais le départ de Karim est une grosse perte. Après, il avait vraiment envie de ça, et j’ai tout fait pour qu’il y aille donc à partir de là, il fallait s’adapter.

Justement, comment allez-vous vous organiser ?

D’abord, pour être clair, Karim Ghezal va rester au club jusqu’au début du championnat, fin septembre / mi-octobre, avant d’entamer ses nouvelles activités. D’ici là, il aura un rôle ultra-important. Il va prendre progressivement du recul par rapport au terrain, tout en chapeautant le groupe d’entraîneurs afin qu’il prenne ses marques, notamment au moment d’assurer la transition avec Julien Puricelli qui ne sera plus seulement joueur, mais également le spécialiste de la touche. David Gérard sera quant à lui entraîneur des avants, et endossera également un rôle transversal puisqu’il s’occupera dans la semaine de l’équipe espoirs, qu’il pourra également accompagner le week-end lorsqu’il ne sera pas pris par ses obligations avec l’équipe pro. Et à leurs côtés, David Attoub demeure le référent de la mêlée, dans toutes les catégories du club. Tout ça va se faire en douceur, et ce sera d’autant plus important par rapport à Julien Puricelli.

Le nouveau rôle de Julien Puricelli va nécessairement lui prendre du temps, en plus de son rôle de joueur. Est-ce compatible avec la responsabilité supplémentiare de capitaine ?

Julien aura effectivement beaucoup à faire, et pour cela, nous allons en effet arrêter de lui confier le capitanat. C’était de toute façon prévu dans ma construction de l’équipe de changer de capitaine, afin de préparer l’avenir avant que Julien prenne sa retraite. J’annoncerai en premier lieu les nouveaux capitaines aux joueurs, lorsque nous effectuerons notre reprise. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’il y en aura deux : un devant, un derrière.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir