• Pour leur troisième saison en Pro D2, les Neversois viseront une nouvelle fois la qualification pour la phase finale avec cette année l’ambition de recevoir en barrages.
    Pour leur troisième saison en Pro D2, les Neversois viseront une nouvelle fois la qualification pour la phase finale avec cette année l’ambition de recevoir en barrages. Midi Olympique - Patrick Derewiany - Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le / Modifié le
Pro D2

Nevers : une ascension à poursuivre

Après un confortable maintien et une présence en barrage à l'extérieur, le club de la Nièvre peut s'ancrer encore un peu plus parmi les cadors du championnat. Avec un groupe plus mûr et un jeu par moments plus pragmatique, l'USON sera prête pour repartir vers les sommets.

Nevers attaque sa troisième saison en Pro D2. Septième l’année après son accession, sixième et barragiste malheureux (défait à Bayonne) sur l’exercice écoulé, le club bourguignon veut poursuivre sa montée en puissance dans la division. Pour cela, l’Uson s’appuie sur un groupe de joueurs qui a modérément changé et qui grandit peu à peu. Nevers peut également se servir de son expérience d’une saison irrégulière l’an passé, et va tenter de faire évoluer son jeu.

Pour gagner en performance, l’équipe neversoise a besoin de gagner en maturité. La stabilité de l’effectif devrait le permettre. En effet, il y avait plus d’une vingtaine de changements pour l’arrivée en Pro D2, une dizaine la saison passée et seulement cinq en cette intersaison. "C’est très bien de pouvoir travailler dans la continuité, apprécie le capitaine Hugo Fabrègue. Tout n’a pas été chamboulé. À l’entraînement, tout est mieux huilé." Staff et direction assument le fait d’avoir installé un collectif plutôt jeune qui doit évoluer vers le haut dans la durée. "J’ai vraiment confiance en ce groupe, je suis persuadé qu’il va réussir" énonce le manager Xavier Péméja.

En quête de régularité

Forcément, Nevers sera encore attendu aux avant-postes cette saison. Ce qu’assume le collectif. "En parlant entre nous, on évoque l’idée de finir dans les six, explique le nouveau venu Kylian Jaminet. Et si nous pouvons être dans les quatre pour recevoir un quart à la maison, c’est encore mieux." "L’objectif est de se requalifier, appuie Xavier Péméja. Pour être dans l’évolution, il faut tout tenter pour faire un barrage à domicile. Cela passe par de la régularité car nous sommes conscients que nous avons fait un très bon début de saison en étant en tête à la fin de la phase aller mais qu’ensuite nous avons été très très mauvais et avons failli rater la qualif !" Les Neversois occupaient en effet le fauteuil de leader au soir de la 19e journée. Sur les douze matchs qui ont suivi, les Bourguignons ont concédé huit défaites et un nul pour seulement trois victoires. Les absences de Raisuqe et de Henry ne peuvent pas être les seules explications de cette mauvaise passe. "À un moment donné, nous avons lâché, constate l’entraîneur Xavier Péméja. Je crois que nous avons fait l’erreur de changer l’objectif, cela a mis le groupe dans un stress négatif. J’aurai dû laisser l’objectif de départ pour conserver de la sérénité."

Côté staff, Nevers continue de se structurer. Le manager a décidé de faire appel à deux adjoints de plus. Ainsi, Sébastien Fouassier reçoit le concours de Grégoire Pintiaux pour les avants tandis que Guillaume Jan sera épaulé par Manu Cabanes du côté des arrières. "Cela permet d’amener compétence et échanges, explique Xavier Péméja. Et aussi de pouvoir multiplier les ateliers auprès des joueurs."

Sur certains aspects, l’équipe bourguignonne doit conserver son niveau de performance de la saison passée. En défense, dans le secteur de la conquête et en possession notamment. En revanche, l’Uson n’a pas été assez efficiente en termes d’essais marqués, dans le nombre de points mis au pied et dans l’occupation. "Nous devons faire un gros travail dans ces secteurs, reconnaît Xavier Péméja. Surtout dans le domaine offensif et le jeu au pied d’occupation. Nous sommes souvent rentrés dans les 22 mètres de l’adversaire sans réussir à marquer des points." Une progression dans la manière d’utiliser le ballon est donc attendue, manière de proposer un projet de jeu toujours ambitieux, mais avec une palette plus complète. En progressant dans ces domaines, Nevers sera un véritable "client" pour les premières places.

Julien Veyre
Sur le même sujet
Réagir