• Yoann Huget à Marcoussis
    Yoann Huget à Marcoussis Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
XV de France

Comme des Princes

Le XV de France a quitté la région parisienne pour le sud-est de la France. Un premier tournant dans la préparation de la coupe du monde.

Ne dites pas au sélectionneur Jacques Brunel que ses joueurs peuvent trouver le temps long pendant cette préparation estivale. Sa réponse a été un peu sèche la semaine dernière derrière les murs de Marcoussis : "Pourquoi faudrait-il qu’ils s’ennuient ? On prépare une Coupe du monde, c’est un moment extraordinaire. J’ai vu Paul Willemse pleurer parce qu’il a été obligé de nous quitter. Lui, il ne s’ennuyait pas ici, je vous le dis ! Certains rugbymen ne feront jamais de Coupe du monde de leur vie, la chance d’être ici est donc immense. L’idée même d’ennui n’existe pas." Ce n’est pas faux mais l’idée de changer un peu d’air, après trois semaines passées au CNR de Linas-Marcoussis, est néanmoins la bienvenue pour éviter que la routine et ses mauvais côtés (dont l’ennui) ne s’installent. Direction les Alpes-Maritimes et le Cap-d’Ail, situé juste à côté de Monaco. C’est d’ailleurs au stade Louis II de la principauté que le XV de France va s’entraîner pendant une semaine, à quelques encablures de la grande bleue puisqu’il a été construit sur la mer. En effet, les Bleus ont gagné le droit de passer une partie de leur été pas très loin de la plage puisque le staff technique a décidé de faire l’impasse sur le traditionnel stage en altitude, moins en adéquation avec les conditions climatiques attendues au Japon, même si les Bleus devraient être préservés de la canicule attendue en début de semaine prochaine sur une grande partie de l’hexagone.

Huget attendu

C’est donc sur une pelouse, peu réputée pour sa grande qualité en raison de la spécificité du lieu puisqu’elle se trouve juste au-dessus d’un parking souterrain, que les joueurs du XV de France vont s’entraîner. D’ailleurs, les Bleus ne croiseront pas les joueurs de Ligue 1 de l’ASM puisque ces derniers s’entraînent à la Turbie, où le confort est supérieur, juste au-dessus de Cap-d’Ail. Mais le stade Louis-II ne se résume pas seulement à sa pelouse. C’est un énorme centre sportif avec une salle omnisports, un centre nautique et aussi une salle de musculation. Tout pour que les joueurs du XV de France puissent se préparer dans de bonnes conditions.

Le staff tricolore, qui doit composer avec les blessures de Demba Bamba et Arthur Iturria depuis le début de la préparation, espère de son côté pouvoir compter sur la présence lors des séances collectives de l’ailier toulousain Yoann Huget. Souffrant d’un tendon depuis son arrivée au CNR, son retour sur le terrain était annoncé pour cette fin de semaine. Une douleur récurrente chez le champion de France qui avait notamment manqué le quart de finale de Coupe d’Europe face au Racing 92 pour un soucis similaire.

Voir les commentaires
Réagir