• Sur les plages de Gruissan, d’Anglet ou d’ailleurs, le tournoi de beach rugby est devenu un rendez-vous prisé des rugbymen et rugbywomen durant l’été. C’est aussi une discipline qui ouvre des perspectives de développement de ses licenciés à la FFR. Photo Gruissan
    Sur les plages de Gruissan, d’Anglet ou d’ailleurs, le tournoi de beach rugby est devenu un rendez-vous prisé des rugbymen et rugbywomen durant l’été. C’est aussi une discipline qui ouvre des perspectives de développement de ses licenciés à la FFR. Photo Gruissan
Publié le / Modifié le

Le boum du beach rugby

Anglet beach rugby festival - Depuis les prémices dans les années 1990, le beach rugby a su se développer pour attirer aujourd’hui un grand nombre de participants. Les tournois d’Anglet et de Gruissan, qui permettent aux équipes de se qualifier pour la phase finale du championnat de France de la discipline, sont aujourd’hui les rendez-vous phares de cette pratique qui se démocratise partout dans l’hexagone, même loin des côtes atlantiques et méditerranéennes.

C’est parti pour le show ! Avec le coup d’envoi ce vendredi du tournoi d’Anglet puis celui de Gruissan le week-end prochain, la saison du beach rugby va connaître son apogée de l’été 2019. Ces deux tournois majeurs sont les locomotives d’une discipline attirant de plus en plus de joueurs, ce qui explique la multiplication des initiatives partout en France, même loin de la mer ou de l’océan, tant qu’il y a du sable. Un succès croissant que Pierre Massac, organisateur de l’Anglet Beach Rugby festival, a pu mesurer au fil des années : "Nous avons commencé en 1992 avec quatre équipes sur la plage de Biarritz avec notamment Lagisquet, Sella, Lafond ou Janeczek. Aujourd’hui, nous ouvrons les inscriptions en avril et, trois jours après, nous n’avons plus de places." Cinquante-deux équipes masculines, trente-deux féminines et trente mixtes seront au rendez-vous, sans compter le tournoi entreprises (30 équipes) et les compétitions pour les jeunes. Avec plus de 1 800 participants, c’est tout simplement phénoménal.

Les Saracens dans les années 2000

" Nous avons mis l’accent sur le sport, poursuit Pierre Massac pour expliquer cet engouement. Cela a toujours été notre priorité. Il nous est arrivé de refuser des équipes car elles ne collaient pas à l’image que nous voulions. Bien sûr que le Beach, c’est aussi la fête mais comme toujours au rugby, nous avons voulu que les deux premières mi-temps soient aussi importantes que la troisième. " À tel point que l’équipe des Saracens est longtemps venue participer au tournoi basque pendant sa préparation estivale sur la côte basque au tout début des années 2000.

Anglet a donc pu admirer quelques champions du monde 2003 s’essayant aux crochets dans le sable. Le tournoi des étoiles avec d’anciens professionnels et quelques joueurs toujours en activité a fini de faire la renommée de l’événement alors que Pierre Massac et ses acolytes étaient partis de rien : " Nous avons dû commencer par plancher sur les règles dans les années 90. On a bien sûr fait ça pour animer la plage mais surtout pour le rugby. On organise toujours des initiations. Je ne dis pas que l’on va faire des champions du monde ou même des professionnels mais peut-être des amateurs, même simplement des supporters ou téléspectateurs. Je suis très content que nous apportions cette petite pierre à l’édifice au développement de notre sport. Comme le fait aussi le Tournoi de Gruissan avec qui nous sommes en contact. Nous tirons tous dans le même sens pour la valorisation du rugby."

Un titre de champion de France à la clé

Au milieu des années 90, le président de la Fédération Bernard Lapasset, inquiet en raison de la baisse du nombre de licenciés, était venu en personne assister à ces parties sur la plage avant de créer une compétition estampillée FFR. Investir les plages permet de toucher un public venu de toute la France, pas forcément connaisseur mais détendu pour découvrir de nouvelles choses. Et surtout, cette pratique pieds nus et à toucher permet aussi de casser l’image d’un sport dangereux. "Depuis 1992, nous avons dû faire face à un nez cassé et à cinquante coups de soleil, plaisante Pierre Massac, Il y a bien sûr des petites blessures musculaires qui sont inhérentes à la pratique sportive mais jamais rien de grave."

Et cela malgré un enjeu sportif toujours plus important puisque certaines des meilleures équipes de l’Anglet Beach rugby festival seront sélectionnées pour participer aux finales du championnat de France qui se dérouleront le 3 août à Gruissan, avec un Bouclier à la clé. Moins convoité que le Brennus, mais tout aussi savoureux à arroser, au cours d’une soirée où maillots de bain et marcels sont de rigueur. Avant de frimer un peu à la rentrée.

Midi Olympique
Voir les commentaires (1)
Réagir
Les commentaires (1)
CasimirLeYeti Il y a 2 mois Le 21/07/2019 à 10:03

A quand, une compétition mondiale ? A relier avec le succès du Beach-Volley et dans une relative moindre mesure avec le FootVolley... Ce serait une belle occasion pour voir, par exemple, certaines de nos vedettes après l'arrêt de leur carrière !