• "C’est un privilège pour moi d’être ici"
    "C’est un privilège pour moi d’être ici"
Publié le / Modifié le
ASM Clermont Auvergne

Merrick : «C’est un privilège pour moi d’être ici»

Entretien avec George Merrick, deuxième ligne de Clermont.

Midi Olympique : Vous arrivez en provenance des Harlequins, en Angleterre, où vous avez joué pendant six saisons. Quelles sont vos sensations après ces premiers jours à l’ASM ?

George Merrick : C’est vraiment top. Je suis très bien accueilli, c’est agréable d’être ici. C’est un grand club, l’environnement est très professionnel et propice au travail. C’est un rêve qui s’est réalisé pour moi et j’apprécie chaque minute ici.

Comment se sont passés vos débuts dans l’équipe depuis la reprise le 17 juillet ?

G. M. : C’est différent de ce que j’avais connu aux Harlequins. Je n’avais jamais connu d’entraînements comme ici. On travaille beaucoup. C’est très dur et appréciable à la fois.

Vous arrivez dans un nouveau pays, une nouvelle ville et un nouveau club. Comment vous adaptez-vous ?

G. M. : La langue est assez difficile mais je prends des cours de français plusieurs fois par semaine. La manière de vivre est assez différente par rapport à l’Angleterre mais je suis vraiment heureux d’être ici et de pouvoir découvrir cette nouvelle culture.

Il y a un autre joueur anglais dans l’effectif, Nick Abendanon. Vous aide-t-il à vous intégrer ?

G. M. : Oui, Nick m’a beaucoup aidé pour échanger avec les autres parce qu’il parle très bien français et qu’il connaît bien le club (il débute sa sixième saison en Auvergne, N.D.L.R.). Mais d’autres joueurs comme Fritz Lee m’aident beaucoup également.

Pourquoi avez-vous souhaité rejoindre Clermont-Ferrand ?

G. M. : Avec les Harlequins, nous avons joué contre l’ASM en Challenge Cup cette saison ? J’ai pu voir à quel point cette équipe est importante et forte. J’avais vraiment envie de venir jouer ici. Quand j’étais en Angleterre et que je visionnais du rugby à la télévision, je regardais toujours Clermont jouer. C’est un très grand club. C’est un privilège pour moi d’être ici.

Qu’attendez-vous de cette première saison en Jaune et Bleu ?

G. M. : Je n’attends rien de spécial. Je veux juste apporter ce que je sais faire, livrer les meilleures performances possible. J’ai envie de jouer un maximum de matchs, de gagner des titres en Champions Cup et en Top 14 et d’aider l’équipe dans ce sens.

Vous êtes la moins connue des recrues auvergnates et, plus globalement, vous êtes un peu inconnu en France. Comment l’expliquez-vous ?

G. M. : Je ne peux pas trop l’expliquer mais je veux jouer mon meilleur rugby pour aider à faire gagner l’équipe. Dans un grand club comme Clermont, dans un championnat qui compte parmi les meilleurs du monde, avec des joueurs parmi les meilleurs au monde.

Comment vous définiriez-vous en tant que joueur ? Quels sont vos principaux atouts ?

G. M. : Je suis un joueur assez physique, j’ai un gabarit assez imposant (123 kg pour 2,01 m). Je peux jouer avec ma puissance et ma force sur le terrain, je suis assez actif. J’essaie d’avoir un bon niveau dans les phases de conquête et dans les phases d’affrontement. Mais je suis aussi capable de porter le ballon.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir