• Le jour de son dernier match en moins de 15 ans sous le maillot de Châteaubriant, le jeune Alex Burin ne pouvait imaginer qu’il deviendrait champion du monde des moins de 20 ans. Photo SA castelbriantais
    Le jour de son dernier match en moins de 15 ans sous le maillot de Châteaubriant, le jeune Alex Burin ne pouvait imaginer qu’il deviendrait champion du monde des moins de 20 ans. Photo SA castelbriantais
Publié le / Modifié le
Amateurs

Saga Amateurs - Châteaubriant : Fiers d’Alex mais...

Dans un environnement peu ovale, le SAC doit beaucoup lutter pour vaincre l’obstacle du manque d’effectif et se pérenniser.

La grande histoire du sport a retenu que le 30 juin 2014, l’équipe de France de football de Didier Deschamps se qualifiait pour les quarts de finale de la Coupe du monde en battant le Nigeria. La petite histoire se plaît à souligner que le même jour, le jeune pilier droit Alex Burin disputait son dernier match avec son équipe des moins de 15 ans de Châteaubriant avant de s’en aller poursuivre son apprentissage du rugby à Saint-Nazaire. Cinq ans plus tard, devenu agenais, Alex Burin est un champion du monde des moins de 20 ans. Au SA castelbriantais, les coprésidents Patrick Blanc et Damien Collin ainsi que tous leurs amis affichent une légitime fierté avec, en même temps, le sentiment que le combat qu’ils doivent mener dans une région non acquise au rugby n’est pas gagné d’avance. Sur le plan sportif, le directeur technique (et joueur) Sylvain Prime va donc devoir faire preuve d’efficacité. En provenance d’Aurillac, le jeune Alexis Clavière remplace Eduardo Palermo, nommé conseiller technique de club (CTC) à Rouen. On attend de lui une forte influence sur l’optimisation d’un programme d’accompagnement des éducateurs bénévoles, la sensibilisation de la pratique féminine et l’approche sociale du club. Parmi les objectifs principaux du SAC, il en est un que Patrick Blanc ne veut pas manquer : "Nous devons récupérer un maximum de jeunes à l’école de rugby et réaliser une belle association avec les clubs environnants de Segré, Château-Gontier et Jans. Il faut fidéliser ces jeunes par la qualité de notre enseignement du rugby et nous devons être une locomotive."

5 000 repas servis en trois jours

Mais pour une structure qui a goûté aux joies de la Fédérale 3, une ville de 12 000 habitants éloignée de tous les grands centres, la problématique du manque d’effectif est prégnante et soulève des questions existentielles. "Le club fonctionne très bien, se plaît à dire Patrick Blanc, le bilan financier est bon et on ne met pas le doigt dans le paiement des joueurs. Pour l’instant, c’est un choix politique. Mais nous devons nous restructurer en termes d’effectif. Nous perdons plus d’éléments qu’on en gagne et nous devons inverser cette tendance avant de prétendre à la Fédérale 3 et pouvoir déplacer deux équipes seniors. Il y a une forme d’inquiétude parce que la relève n’arrive pas. C’est notre préoccupation majeure et nous devons motiver encore et encore les garçons."

Le maintien en Honneur a été jugé comme une performance honorable pour une équipe championne de Promotion Honneur des Pays-de-la-Loire un an plus tôt mais le SAC va devoir confirmer. Hors terrain, il a, chaque année, depuis quarante-cinq ans, l’occasion de démontrer sa vitalité à l’occasion de la fameuse Foire de Béré qui accueille près de 60 000 visiteurs. Les clubs sportifs de la ville - foot, cyclisme et rugby - se partagent la restauration et nos rugbymen font un carton en servant 5 000 repas (dansant avec orchestre) sur trois jours. "Cela laisse de la trésorerie", se réjouissent les présidents. Et comme les sponsors suivent, les Castelbriantais peuvent encore s’appuyer sur quelques certitudes.

Quelques Chiffres

Date de création : 1912

Nombre de licenciés : 140

Plus haut niveau atteint : Fédérale 3

Palmarès : champion des Pays-de-la-Loire Promotion Honneur (1980, 2013, 2016), Première Série (2018)

Budget : 120 000 €

En 2018-2019 : Honneur-Promotion Honneur, 4e de la poule unique Pays-de-la-Loire, éliminé en seizièmes de finale du championnat de France de Promotion Honneur par Martignas-sur-Jalle.

Midi Olympique
Réagir