• Avec vingt victoires cette saison, les Mosellans ont fait bonne impression mais cela n’aura pas suffi. Photo Daniel Capra
    Avec vingt victoires cette saison, les Mosellans ont fait bonne impression mais cela n’aura pas suffi. Photo Daniel Capra
Publié le / Modifié le
Fédérale 3

Saga Amateurs - Metz : Tourné vers l’avenir

Défait aux portes d’une historique remontée en Fédérale 2, le RCMM s’est déjà remis en ordre de marche. l’objectif sera de continuer à structurer l’ensemble de sa formation.

"Il a manqué de la maturité dans ce groupe très jeune. Avec Géraud (Gas, coentraîneur, N.D.L.R.), nous a beaucoup travaillé avec un groupe demandeur. Nous avons mis en place un projet de jeu complexe depuis deux ans. Certes, il y a des erreurs du collectif et du staff qui ont été commises mais la saison fut longue et le niveau de notre poule ne nous a pas aidé à franchir un cap", pointe le technicien Geoffrey Philippe. Avec peu de départs dans l’effectif, l’ancien demi d’ouverture voit surtout "un groupe qui va dans le bien, avec une belle marge de progression". Aux manettes du club depuis septembre 2017, le président Hubert Barth abonde dans le même sens. "N’être pas monté nous permettra de structurer et de chercher des sponsors, je me console comme ca. Mais ce qui motive et récompense, c’est le parcours de notre équipe réserve (éliminée en quart de finale du championnat de France), composée essentiellement de jeunes", poursuit l’ancien chef d’entreprise qui a aussi été dirigeant dans le haut niveau en handball, initiateur notamment de l’arrivée de Karabatic père en France.

Projet(s) club(s) en tête

Car la vérité du club messin se situe surtout dans les structures que le club mosellan met en place. "Ce qui nous anime, c’est le centre d’entraînement labellisé FFR. Le projet va être déposé et c’est Geoffrey Philippe qui va être la plaque tournante du centre dès la rentrée", enchaîne le numéro 1 messin. Déjà en charge du sportif avec Guillaume Bigex, qui devient CTC, le technicien a des ambitions telles "d’établir un suivi individualisé dans toutes les catégories du club. Nous avons un collège, deux lycées et une section post-bac en partenariat", détaille le lorrain.

Déjà renforcé cette saison par le CTT Alexis Vairy chez les seniors, ce bourreau de travail comptera également sur Tonio Parra, responsable formation et cadets-juniors, ainsi que Mathieu Raynal, responsable sportif de l’école de rugby Le RCMM s’appuiera aussi sur un autre pilier… les clubs voisins. "L’idée est d’avoir un autre langage que par le passé et de trouver avec les clubs voisins des échanges gagnants. Comme avec nos amis de Nancy-Seichamps, dont le projet peut être parallèle au nôtre. On doit montrer l’exemple", expose le président messin. Aider le développement des clubs voisins, une nécessité sportive dans une région sevrée de rugby "Aller aider à monter un projet sportif est notre volonté. Pour cela, nous aurons un dirigeant du RCMM qui sera le référent de chaque club voisin", confirme le coach.

Un nouveau phare du Grand Est ? "La volonté est individuelle. On doit se structurer et progresser. être directeur du centre d’entraînement et responsable des seniors, c’est une continuité. Par cette section post-bac, je veux voir où nous en serons dans cinq ans. Idéalement, un haut de Fédérale 2 serait bien mais nous ferons surtout avec ce que nous sommes capables de faire. L’idée est d’aller le plus haut possible", conclut le technicien mosellan. Point de phare à l’horizon mais plutôt l’envie de construire une belle saga en Lorraine.

Quelques Chiffres

Date de création : 1961

Nombre de licenciés : 440

Plus haut niveau atteint : Deuxième Division (1974-1975) devenue ensuite Nationale 2 (1990-1998)

Palmarès : champion Honneur Alsace-Lorraine (2013)

Budget : 400 000 €

En 2018-2019 : Fédérale 3, 1er de la poule 4, éliminé en seizièmes de finale du championnat de France par Annecy

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir