• Eben Etzebeth entrant sur la pelouse
    Eben Etzebeth entrant sur la pelouse Icon Sport - Icon Sport
Publié le / Modifié le
Rugby Championship

Les Springboks arrachent le nul en Nouvelle-Zélande

Un an après avoir décroché un succès retentissant à Wellington, les Springboks ont bien failli remettre ça au Westpac Stadium. Ils arrachent le nul dans le final (16-16) à l’issue d’un match haché, avec des collectifs remaniés.




 

Finalement, l’Afrique du Sud n’est pas passée loin d’un nouvel exploit de taille face à la Nouvelle-Zélande. Une semaine après avoir passé le bonus offensif à l’Australie, les joueurs de Rassie Erasmus ont joué leur carte à fond mais ont manqué de discipline pour vraiment faire basculer ce duel de leur côté. Car en face, la bande remaniée de Steve Hansen n’avait rien du Champion du Monde que l’on connait…

 

Pour preuve, de la 39ème minute face aux Argentins jusqu’à la 37ème face aux Sud-Africains, il se sera presque écoulé le temps d’un match pour trouver trace d’une action débouchant sur des points de la part des All Blacks. Un intéressant Jack Goodhue est venu mettre un terme à cette disette sur un turnover, profitant d’un débordement de Beauden Barrett et de plaquages adverses manqués… (39’, 7-6).

 

Pour autant, le futur pensionnaire des Blues n’a pas eu toute la sérénité qu’on lui connait face aux poteaux, manquant deux tentatives (13’ et 55’), laissant par la suite le but à l’ouvreur Richie Mo’unga qui aura très souvent vu son arrière venir jouer dans sa zone. Voilà une preuve que les nombreux changements ont perturbé le collectif, bousculé durant tout le premier acte par des Springboks affichant 57% de possession. Handre Pollard ayant mis les siens sur de bons rails (3’ et 10’).

 

La Nouvelle Zélande perd 2 points et Brodie Retallick

 

La physionomie s’est inversée en seconde période, la Nouvelle-Zélande parvenant à remettre de la vitesse et à tenir le ballon, à l’instar d’une séquence de 4’30" dès le retour des vestiaires. Sauf la précision et le réalisme n’ont pas été au rendez-vous. Preuve encore du déchet autour de match, les 20 turnovers concédés par les Blacks ou encore les 22 plaquages manqués de Boks, qui plus est en difficulté dans les regroupements.

 

Pour autant, un essai de la sensation Herschel Jantjies est venu tout faire basculer. Le demi de mêlée a été l’auteur d’un doublé un week-end plus tôt pour sa première cape, et alors que le joueur des Stormers est cette fois sorti du banc, il est venu profiter d’un coup de pied de Cheslin Kolbe pour scorer (80’, 16-14). Handre Pollard a ensuite arraché le nul (80’+1, 16-16), glaçant encore plus l’ambiance dans une soirée frileuse au Wespac Stadium.

 

Les doubles Champions du Monde n’avaient logiquement pas le sourire au coup de sifflet final, d’autant qu’ils ont peut-être perdu Brodie Retallick. Sorti à l’heure de jeu, le deuxième ligne est en effet touché à l’épaule gauche, celle qui l’a handicapé ces derniers mois.

Midi Olympique
Réagir