• Dany (encore) brillant !
    Dany (encore) brillant ! Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

Revue de l'élite (Piliers) - #3 Dany (encore) brillant !

Les saisons se suivent et se ressemblent pour Dany Priso. Le pilier gauche de la Rochelle, numéro un de notre classement la saison dernière, figure encore sur le podium pour ce dernier exercice. Le signe d’une régularité et d’une maturité pour ce joueur âgé de 25 ans. L’international français (13 sélections) s’est donc encore montré très performant tout au long de la saison. Déjà en juin dernier, ce solide pilier formé par Patrice Collazo au poste de pilier gauche, avait impressionné avec le XV de France lors de la tournée en Nouvelle-Zélande. Malgré des résultats décevants, il avait marqué des points aux yeux du sélectionneur Jacques Brunel. Sa récente convocation pour le Mondial au Japon qui se déroulera à partir du 20 septembre prochain, au détriment d’un joueur comme le Racingman Eddy Ben Arous, témoigne. Et pour cause. Dany Priso a réalisé une grande saison avec La Rochelle. Il a été l’un des joueurs les plus utilisés en première ligne. Dix-neuf feuilles de match à son compteur mais surtout titulaire à 89 % des rencontres auxquelles il a participé, c’est dire la confiance que le staff rochelais lui a accordée.

À juste titre. Souvent excellent en mêlée fermée, présent au soutien pour proposer des solutions grâce à une capacité de déplacement immense, il n’hésite pas non plus à porter le ballon. Cette saison, on l’a très souvent vu jouer après contact pour assurer la continuité du jeu. Sa défense s’est révélée robuste et sa capacité à se fondre dans un système défensif performant s’est grandement améliorée. Bref, aucun registre de jeu ne semble lui échapper.

Au cours de la saison, une image a même retenu l’attention et suscité de larges sourires. Souvenez-vous. C’était en finale de la Challenge Cup contre l’ASM Clermont-Auvergne, une rencontre perdue par les Rochelais (36-16). Ce jour-là, alors que l’ouvreur clermontois Camille Lopez est porteur de balle, Dany Priso l’attrape, le soulève, le porte sur plusieurs mètres sans que personne ne puisse intervenir et le projette en touche comme un vulgaire ballot de paille. L’image est devenue virale et a fait le tour des réseaux sociaux. Aujourd’hui, Dany Priso représente parfaitement le prototype du pilier moderne. Ses performances durant la saison écoulée témoignent véritablement d’un cap franchi par l’ancien joueur du Stade français. Et à seulement 25 ans, l’avenir semble lui appartenir.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir