• Mohamed Boughanmi (Pau) contre Mont-de-Marsan en match amical
    Mohamed Boughanmi (Pau) contre Mont-de-Marsan en match amical Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Saga Pau

Ligne par ligne : L’expérience des nouveaux

Arrières

L’arrière All Black Ben Smith est bien sûr la grande attraction du recrutement palois. L’ancien joueur des Highlanders qui compte 77 sélections est une référence au niveau mondial. En revanche, il n’arrivera à la Section qu’après la Coupe du monde au Japon. L’Australien Jesse Mogg, recruté l’an passé, n’a pu disputer que dix rencontres et aura à cœur de démontrer qu’il peut apporter plus. II sera en concurrence avec Charly Malié qui était le numéro du poste la saison dernière avec 18 titularisations en 15.

Ailiers

Arme numéro un des palois la saison dernière, l’ailier fidjien Watisoni Votu sera encore le facteur X de la ligne d’attaque paloise. Derrière lui, les jeunes qui ont émergé la saison dernière devront confirmer. Vincent Pinto, Marvin Lestremeau devront amener leur insouciance tout comme Bastien Pourailly qui a été freiné par une blessure l’an passé avant de revenir à la compétition en toute fin de championnat. Le jeune irlandais Eoghan Barret tentera de gagner ses premières minutes avec les professionnels.

Centres

Aucun joueur n’a quitté le navire à l’intersaison puisque Benson Stanley a prolongé en tant que joker coupe du monde. En revanche, la Section s’est renforcée avec l’arrivée de l’international français Alexandre Dumoulin (8 sélections). Si son talent est indéniable, il manque de sensations puisqu’il n’a disputé que trois rencontres de Top 14 la saison dernière avec Montpellier. C’est donc un pari pour le club béarnais qui peut toujours s’appuyer sur la puissance de Jale Vatubua, même si ce dernier peut manquer le début de championnat pour cause de Coupe du monde. Mais la Section a de la ressource avec l’exemplaire Julien Fumat et sur Florian Nicot. Derrière, Atila Septar doit prendre son envol après une première année peu convaincante en termes de temps de jeu. Il sera en concurrence avec Pierre Nueno qui monte en puissance.

Ouvreurs

L’ancien All Black Colin Slade est toujours un sacré atout pour la Section paloise. Son talent est reconnu de tous. Il devra quand même se méfier de la concurrence d’Antoine Hastoy, révélation de la saison dernière, qui a un profil très intéressant. Tom Taylor est aussi toujours là dans un style plus classique qui lui permet aussi d’être utilisé au poste d’arrière.

Demi de mêlée

Thibault Daubagna a longtemps été le capitaine de l’équipe la saison dernière et donc le titulaire indiscutable au poste. Il doit néanmoins faire face au retour au club (pour la deuxième fois) de Samuel Marques. L’ancien briviste retrouve Nicolas Godignon qui l’avait déjà fait venir en Corrèze après son année toulousaine. Clovis Le Bail qui a vu son temps de jeu considérablement augmenté la saison dernière pourrait venir brouiller les cartes.

Numéros 8

Encore une recrue avec une solide expérience puisque la Section paloise a réussi à attirer dans ses filets Luke Whitelock, qui était le troisième ligne centre des Highlanders (7 sélections chez les All Blacks). Néanmoins, il n’arrivera qu’en cours de saison même s’il ne doit pas participer à la Coupe du monde. Cela devrait laisser du temps à Antoine Erbani. L’ancien agenais a été peu utilisé la saison dernière et espère maintenant s’imposer comme un élément moteur du groupe. Giovanni Habel-Kuffner a été intéressant lors de ses entrées en jeu l’an passé et pourrait encore monter en puissance. Enfin, le jeune Clément Fournier (une apparition en Top 14) sera là en réserve.

Troisième ligne aile

Pour compenser le départ de nombreux joueurs, Nicolas Godignon a fait appel à un joueur qu’il connaît bien : le capitaine des Fidji Dominiko Waqaniburotu, qui sera donc absent en début de saison. Pierrick Gunther, qui a connu de nombreux pépins physiques lors du précédent exercice, sera encore précieux pour son profil de guerrier. Couteau suisse la saison dernière, Baptiste Pesenti a finalement plus évolué en deuxième ligne mais il s’est imposé comme un joueur important du paquet d’avants. Martin Puech a une belle carte à jouer pour devenir un titulaire en puissance même si la Section attend aussi beaucoup de Matthieu Ugena arrivé en cours de saison dernière et de Lekima Tagitagivalu qui n’a toujours pas goûté au Top 14.

Deuxième ligne

Fabrice Metz est devenu un cadre de la Section paloise la saison dernière et sera encore certainement un titulaire en puissance en deuxième ligne. Le Néo-Zélandais Daniel Ramsay est lui aussi toujours exemplaire et il est devenu le papa d’une seconde ligne rajeunie avec Dan Malafosse, arrivé l’an passé sans vraiment s’imposer, et Julien Delannoy qui doit confirmer une première année prometteuse. Ils seront en concurrence avec Denis Marchois qui arrive d’Agen où il vient de réaliser trois très belles saisons avec un statut de titulaire indiscutable.

Piliers

Il y a du nouveau à gauche, avec notamment l’arrivée de l’ancien parisien Siegfried Fisi’ihoi impressionnant depuis son arrivée en Top 14. Il sera en concurrence avec Lucas Pointud (2 sélections) qui n’a pas été très heureux en fin de saison dernière à Toulouse. Il espère retrouver du temps de jeu sous les ordres de Nicolas Godignon qu’il connaît bien depuis son passage à Brive. Ils seront en concurrence avec le régional de l’étape Geoffrey Moise, qui a peu joué lors de la phase retour du dernier exercice. Enfin le jeune géorgien Omar Odishvili pourrait connaître ses grands débuts chez les professionnels. À droite de la mêlée, Mohamed Boughanmi vient se relancer après une dernière saison à La Rochelle où il a peu joué. Son potentiel est grand et l’a même propulsé en équipe de France en 2017 (1 sélection). Il devra néanmoins gagner sa place car Lourens Adriaanse est un sacré client et Malik Hamadache est toujours un phénomène quand il n’est pas sur courant alternatif. Nicolas Corato, considéré comme un grand espoir à ce poste, va certainement encore grappiller plus de temps de jeu.

Talonneurs

Le guerrier Quentin Lespiaucq-Brettes est devenu capitaine en cours de saison dernière et s’impose donc comme le titulaire indiscutable. Il sera entouré de trois joueurs déjà présents au club la saison dernière. Lucas Rey avait endossé le rôle de second devant l’Argentin Ignacio David Calles. Champion du monde avec les moins de 20 ans, Rayne Barka devrait avoir l’occasion de se frotter au très haut niveau.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir