• Les Argelèsiens du troisième ligne Florian Bach sont prêts pour relever le défi de la Fédérale 3.
    Les Argelèsiens du troisième ligne Florian Bach sont prêts pour relever le défi de la Fédérale 3. Jean-Louis Bleze-Pascau - Jean-Louis Bleze-Pascau
Publié le / Modifié le
Saga Argelès-Gazost

Argelès-Gazost : un promu ambitieux

Après un excellent parcours en championnat de France qui a conduit les Haut-Pyrénéens en finale Honneur et à la montée en Fédérale 3, le club souhaite se pérenniser à ce niveau.

L’exercice fera partie des années fastes de l’US argelésienne. Au terme de la saison, le club a validé son billet pour la Fédérale 3 et ce après un sacré parcours du combattant. Un sésame fédéral acquis véritablement à la force du jarret et à la sueur du maillot. Après une élimination prématurée en quart de finale d’Occitanie (défaite 22 à 15 face à Oursbellille-Bordères), annulant toute perspective d’accession directe, les Bigourdans se sont remis en question lors de la phase éliminatoire nationale. "La défaite face à Oursbelille a été un gros coup sur la tête pour l’ensemble du club, confie le coprésident Mathieu Boniface. Si nous voulions entretenir le rêve de la Fédérale 3, il fallait faire un parcours exemplaire en championnat de France. L’encadrement et les joueurs voulaient se racheter de ce faux pas. Sincèrement, ils ne nous ont pas déçus. Au fil des rencontres, il se sont bonifiés. Dans cette phase couperet, nous avons eu la chance de jouer la finale face à Urrugne. On s’incline (25-22) en toute fin de match face à une excellente équipe. C’est frustrant de ne pas être champions. Mais la saison a été plus que positive avec l’accession en Fédérale 3. Ce que je retiendrai surtout, c’est l’enthousiasme des supporters. En mai et juin, l’USA a vraiment animé la vallée du Gave. Humainement, nous avons vécu des moments intenses et extraordinaires, notamment lors de la demi-finale victorieuse face à Sor-Agout, qui officialisait notre montée."

Le miroir de la vallée

Pour la saison à venir, Argelès-Gazost évoluera donc en Fédérale 3, ce qui n’est pas une fin en soi. "Nous voulons tout d’abord pérenniser l ‘USA à ce niveau. On se structure pour bien y figurer", ajoute Mathieu Boniface. Pour ce retour dans le troisième niveau fédéral, le comité directeur s’est fixé comme objectif la qualification, ce qui, pour le coprésident, est tout à fait réalisable : "à l’intersaison, le groupe senior s’est sérieusement étoffé. Nous avons même nommé un coordinateur technique qui va intervenir auprès de toutes les équipes. Sincèrement, je pense que mon groupe a les atouts pour prétendre à la phase éliminatoire même si, dans le département, des clubs rivaux pensent le contraire."

Au sein de l’US argelésienne, on est fier de son équipe fanion. Cependant, pour être en conformité avec ses ambitions, le comité directeur garde un œil sur toutes les équipes de la structure. De l’école de rugby en passant par les moins de 16 et moins de 18 ans, toutes les formations sont autonomes. à ce jour, il n’est pas question d’envisager une entente. L’association se flatte aussi de posséder une équipe féminine, une école d’arbitrage, une section à toucher ainsi qu’un contingent de dix-neuf dames inscrites en sport santé. "L’USA, c’est plus de quatre cents licenciées sans compter les dirigeants. Financièrement et sportivement, le club est sain. En tant que dirigeant, nous sommes en attente de prouesses sportives. On souhaite aussi que le club soit le miroir de la vallée du Gave", ajoute le coprésident, lequel espère vivre une saison 2019-2020 aussi captivante et intense que celle qui vient de s’écouler.

Union sportive argelésienne

Date de création : 1908

Nombre de licenciés : 420

Plus haut niveau atteint : deuxième divison Fédérale

Palmarès : champion de France Première Série (1974), Quatrième Série (1960) ; champions d’Armagnac-Bigorre Honneur (1976), Promotion Honneur (1954), Première Série (1974), Deuxième Série (1956, 1968), Troisième Série (1964), Quatrième Série (1965), réserves A (2002)

Budget : 210 000 €.

En 2018-2019 : Honneur, 2e de la poule 3 Occitanie, éliminé en quart de finale régional par Oursbelille-Bordères (15-22) et finaliste du championnat de France contre Urrugne (25-22), promu

Midi Olympique
Réagir