• Top 14 2018-2019 - Mathieu Ugalde (Brive) contre Bordeaux
    Top 14 2018-2019 - Mathieu Ugalde (Brive) contre Bordeaux Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Saga Soyaux Angoulême

Ligne par ligne : expérience et jeunesse

Arrières > On prend les mêmes que la saison passée et on recommence. Véritable couteau suisse de l’effectif, Guillaume Laforgue a une fois encore signé une honorable saison l’an passé. Utilisé sur plusieurs postes, il devrait une nouvelle fois se montrer très utile. Jean Ric-Lombard a connu pour sa part un début de saison dernière galère. Blessé à une cheville, il a fait son retour en début d’année 2020. Utilisé à plusieurs reprises en Pro D2 l’an passé, Benjamin Magnoac, du haut de ses 24 ans, a désormais l’occasion de passer un pallier dans sa progression pour prendre encore davantage de temps de jeu. Ce poste d’arrière pourra également être couvert par plusieurs ailiers dont Lafitte qui apparaît comme le plus enclin à y évoluer de manière régulière.

Ailiers > En plus de Pierre Lafitte, hauteur d’une saison pleine avec 24 matchs au compteur l’an passé, le SA XV a le plein de talent sur les ailes. Sakiusa Bureitakiyaca a séduit son monde l’an passé dès sa première saison sous le maillot violet. Meilleur marqueur, avec 9 essais au compteur, il s’est entre autres offert un quadruplé face à Bourg-en-Bresse à Chanzy en février. Recruté en provenance de Colomiers, Iban Etcheverry arrive auréolé du titre de champion du monde avec les Bleuets. À seulement 21 ans, le joueur formé à Bayonne puis Bordeaux-Bègles a joué dix-neuf matchs de Pro D2 pour 2 essais la saison dernière. Kaminieli Raïvono, le jeune Fidjien sera lui en quête de temps de jeu. Alors qu’il n’a joué qu’une rencontre l’an passé, il s’est offert le luxe d’inscrire un essai. C’était lors du déplacement victorieux à Aix-en-Provence. Un jeune peut en cacher un autre puisque Spencer Russell, l’Anglais, tentera lui de faire ses premiers pas avec les pros cette saison.

Centres > Après deux premiers exercices ponctués par 2 essais, le Fidjien Ledua Mau a passé un cap inscrivant 5 essais pour sa troisième année au club. Il reste de surcroit sur trois saisons pleines avec plus de vingt matchs par saison. Privé de fin d’exercice, la faute à une fracture d’un radius qui a dû être opérée début avril, Antoine Roger a pu reprendre la préparation d’avant-saison en même temps que ses coéquipiers. Une épreuve qui est désormais derrière celui qui a prolongé son bail charentais d’un an. Etienne Dussartre, qui arrive de Grenoble, n’en a pour sa part pas totalement terminé avec la convalescence. Opéré d’un ligament croisé à un genou au printemps, il participe à la présaison avec ses nouveaux coéquipiers mais ne devrait pas pouvoir être aligné avant la fin de l’automne. Vincent Lasmarrigues connaît pour sa part déjà le coach Adrien Buononato, les deux hommes arrivant d’Oyonnax. En fin de saison passée, Benjamin Péhau a gratté du temps de jeu et a su se mettre en évidence. À confirmer sur la ligne de départ de 2019-2020. Avec les jeunes Rochelais, Benjamin Noble a lui signé une saison pleine. Il a également évolué plusieurs fois avec l’équipe fanion et retrouve sa Charente natale avec le plein de détermination.

Ouvreurs > Le Gallois Dorian Jones a sans doute été l’une des recrues phares de l’’intersaison 2018. Orphelin de Lucas Méret, parti pour Bordeaux-Bègles très tôt dans la saison, le SA XV a trouvé un joueur au pied chirurgical capable de manier le jeu d’occupation à merveille. Parfois fragilisé par des pépins physiques, Jones semble pouvoir apporter encore plus cette saison s’il est épargné par les bobos. Matthieu Ugalde arrive lui de Grenoble avec l’esprit revanchard et l’envie de bien faire. Il apportera son expérience à l’effectif. Jules Even endossera le costume de petit jeune parmi les ouvreurs.

Demi de mêlée > La mêlée aussi tient sa jeune garde avec Loïc Ompraret, seulement 20 ans mais déjà plein de talent. Erwan Nicolas a soif de terrain. Alors que sa fin de saison a été raccourcie, la faute à une blessure, le demi de mêlée a clairement passé un cap dans le jeu et a su prendre ses responsabilités au pied. Avec brio. Adrien Ayestaran complète le panel de choix au poste. Arrivé en 2014 en provenance de Périgueux il compte près de 120 apparitions sous le maillot de Soyaux-Angoulême. Une valeur sûre.

Numéros 8 > La saison passée, Quentin Witt a pris part à vingt-cinq matchs dont dix-huit comme titulaire. En tout il a passé 1 365 minutes sur les terrains de Pro D2. Matthew Va’ai, qui arrive de Grenoble, vient lui chercher du temps de jeu après une saison mi-figue mi-raisin en Top 14 où il a participé à cinq rencontres. Aldric Lescure a été titularisé à dix-sept reprises l’an passé, dont cinq titularisations sur ce poste de 8.

Troisième ligne aile > Sébastien Laulhé vient de boucler une nouvelle saison pleine. Véritable travailleur, il a passé la bagatelle de 1 493 minutes à cravacher sur le rectangle vert. Arrivé en provenance de Narbonne l’été dernier, Paul Belzons n’a joué que six matchs, lui qui s’était gravement blessé à une épaule en match de préparation. Shalva Sutiashvili va pour sa part manquer la préparation et le début de saison. Mais pour une noble cause puisque l’international géorgien disputera la prochaine Coupe du monde avec sa sélection, avant un retour en Charente. Hugo Boutin, qui arrive du Stade rochelais, complète la troisième ligne.

Deuxième ligne > Anthony Coletta, qui a évolué en troisième comme en deuxième ligne la saison passée, pourrait cette fois se pérenniser en deuxième ligne. On retrouvera à ses côtés Andries Kruger, Pierre Maurens, Baptiste Gay déjà charentais et Janse Roux qui arrive de Bourgoin-Jallieu.

Piliers > Pas épargné par les pépins physiques la saison dernière, les piliers angoumoisins comptent le renfort de Luka Goginava en provenance de Brive, Khatchik Vartan d’Oyonnax, Justin Forwood de Southern Kings et Thibault Berthaud de Bourg-en-Bresse. Ces derniers viennent apporter du sang neuf au groupe. Ils retrouvent l’inusable Léo Halavatau, le guerrier Younes El Jaï et le jeune Zauri Tevdorashvili.

Talonneurs > Parti pour le Racing, Kévin Le Guen va laisser un vide dans le cœur des supporters. Mais Ole Aveï fait le chemin inverse. Il devrait apporter son expérience du haut niveau. Auteur de quatorze rencontre l’an passé, Mehdi Boundjema pourra compter sur sa hargne pour s’exprimer. Giorgi Neparidze et la recrue en provenance de Toulon, Bastien Reynaud, apporteront la jeunesse dans cette rotation de talonneurs.

Dorian Bercheny
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir