• Le podium, strict minimum. Lors de la dernière Coupe du monde, en 2015, les Boks avaient fini sur la troisième place
    Le podium, strict minimum. Lors de la dernière Coupe du monde, en 2015, les Boks avaient fini sur la troisième place Bpi / Icon Sport / Bpi / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Saga Afrique du Sud

L'objectif : le podium, strict minimum

En Afrique du Sud, la barre est toujours placée haute quand débute une Coupe du monde. Question de tradition. En six éditions, les Boks ont grimpé à quatre reprises sur le podium, avec deux titres mondiaux (1995, 2007) et deux médailles de bronze (1999, 2015). Deux fois seulement, les joueurs de la nation arc-en-ciel ont été écartés du dernier carré, en 2003 et en 2011. Au Japon, les Boks ambitionnent a minima une place parmi les quatre meilleures nations pour respecter leurs standards et conforter leur rang dans la hiérarchie. Ils peuvent même légitimement espérer mieux. Au contraire de la Coupe du monde 2015, au terme de laquelle ils avaient croisés les All Blacks en demi-finale, ils ne pourront retrouver les grands favoris qu’en finale, après les avoir défiés en poule. Que ce soit l’Irlande en quart ou leurs possibles concurrents en demie, aucun de de leurs potentiels adversaires n’est véritablement mieux armée.

3 ambassadeurs du Top 14 attendus

L’Afrique du Sud fait de nouveau massivement appel à ses joueurs exilés. Depuis mars, elle a annoncé son intention de les sélectionner sans tenir compte du calendrier de leur club. Parmi les éléments actuellement retenus pour le Rugby Championship, trois sont des figures bien connues du Top 14 : le trois-quarts montpelliérain François Steyn, de retour après deux ans sans sélection, l’ailier toulousain Cheslin Kolbe, capé pour la première fois l’année dernière, et son partenaire de club, le flanker Rynhardt Elstadt, fraîchement bizuté. Le futur Toulonnais Eben Etzebeth et la recrue du MHR Handré Pollard seront aussi à suivre.

La poule

  • Afrique du Sud (5e au classement World Rugby).
  • Nouvelle-Zélande (1re)
  • Italie (14e)
  • Canada (21e)
  • Namibie (23e)

Le calendrier

  1. Nouvelle-Zélande - Afrique du Sud, le 21 septembre à 11 h 45 à Yokohama
  2. Afrique du Sud - Namibie, le 28 septembre à 11 h 45 à Toyota
  3. Afrique du Sud - Italie, le 4 octobre à 11 h 45 à Oita
  4. Afrique du Sud - Canada, le 8 octobre à 12 h 15 à Kobe
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir