• Après une année en demi-teinte, les Tarn-et-Garonnais veulent entamer une nouvelle ère. Ce match amical face aux Neversois sera un bon test. Photo DDM
    Après une année en demi-teinte, les Tarn-et-Garonnais veulent entamer une nouvelle ère. Ce match amical face aux Neversois sera un bon test. Photo DDM DDM MANU MASSIP -
Publié le / Modifié le
Pro D2

Matches amicaux : reprise en PRO D2

Montauban lance sa saison ce vendredi sur sa pelouse face au nouveau cador Nevers. Béziers et Carcassonne, deux concurrents occitans, se retrouvent à Agde pour leur premier test.

Montauban - Nevers : le début d'une histoire

Une page blanche s’ouvre aux Montalbanais. Seize départs dont celui de l’entraîneur des avants Pierre-Philippe Lafond pour Montpellier et l’USM doit repartir de plus belle. Une opportunité en or d’effacer une saison des plus difficiles entre tensions en interne, menace de relégation financière et résultats sportifs extrêmement décevants. "C’est vraiment une nouvelle histoire, confirme Jeff Dubois, entraîneur des trois-quarts montalbanais. Il y a eu de nombreux départs pour cause de fin de contrat ou de carrière mais c’est surtout parce qu’on a dû réduire la voilure." Un rétrécissement considérable de la masse salariale a donc été opéré (400 000 € de baisse) et un recrutement "malin" s’est donc ensuivi par le duo d’entraîneurs Dubois-Bouilhou, ex-coéquipiers à Toulouse.

Ce match contre Nevers sonne donc le renouveau de l’USM. Au club, on relativise l’importance de cet amical, comme le fait le premier nommé : "Évidemment il n’y a aucune pression autour de ce match. Le résultat n’aura pas d’importance." Car la portée de ce Montauban - Nevers, première confrontation pour les Tarn-et-Garonnais en 2019-2020, est plus grande que cela.

Coup de jeune sur les joueurs et le jeu

La réception des Neversois pourrait marquer le début d’une nouvelle ère à Montauban, celle du rugby positif et de la jeunesse qui réussit. Pour la première caractéristique, tout semble rouler dans les coulisses du club. Ensuite, la saison à venir reposera grandement sur les épaules des jeunes venus de l’extérieur ou issus du centre de formation. "Le groupe a perdu en quantité de joueurs, c’est clair, reconnaît Jeff Dubois. Mais qualitativement, on est toujours aussi performants." Et le remplacement de "PP" Lafond par Jean Bouilhou permet une nouvelle approche rugbystique. Cet axe de travail n’a donc pas été délaissé. "On sort d’une semaine très dure alors peut-être que nous serons moins présents physiquement que Nevers, qui jouera de plus son deuxième amical, poursuit le technicien. Ce sera le contenu qui sera scruté car le projet de jeu aussi a connu une évolution."

L’Uson ne jouera probablement pas le même championnat que Montauban cette saison. Elle peut se targuer d’avoir tenu tête au Stade français la semaine passée. Elle fera donc office de parfait premier test pour Sapiac. "Les joueurs ont hâte du coup de sifflet, et nous aussi. C’est vraiment l’occasion de repartir de zéro." Montauban est de retour.

 

Béziers - Carcassonne : répétition générale

Un match amical face à Carcassonne est-il un derby ? "Je pense que les supporters biterrois diront que c’est un derby ! Mais, si une victoire reste bien entendu la visée de l’équipe, ce sera le contenu développé qui reste le plus important", résume le deuxième ligne Mathias Marie. Vendredi (19 heures), sur la pelouse du stade Michel-Millet d’Agde, les Rouge et Bleu se testeront pour la première fois à balles réelles face à leurs meilleurs ennemis audois.

Un rendez-vous attendu par le manager de l’ASBH, David Aucagne : "Je veux avant tout que les mecs travaillent sur l’état d’esprit. J’espère voir une équipe qui s’accroche et montre des ressources mentales. Ce sera aussi l’occasion de faire une revue d’effectif, car nous avons plein de jeunes qui doivent s’exprimer."

Renforcer le liant avants-trois-quarts

Un groupe héraultais fortement rajeuni et modifié à l’intersaison, dont l’ossature de cadres a tout de même été conservée, qui devra trouver ses premiers repères collectifs selon le flanker Jean-Baptiste Barrère : "Ça va faire du bien mentalement de retrouver la compétition après avoir vécu un mois sans trop toucher le ballon. L’objectif sera de mettre en place notre système de jeu et d’essayer de s’appliquer sur nos "cellules ", tout en recherchant du liant avants-trois-quarts. Et surtout, le leitmotiv cette année sera de retrouver du plaisir à se faire des passes et à bien jouer ensemble. Ce qu’on avait un peu perdu l’année dernière."

Sans bouleverser leur rugby, les Biterrois ont fait évoluer leur système offensif, en l’axant plus sur le déplacement, la multiplication des passes et la prise rapide des extérieurs. Une ambition de jeu accrue, dont les prémices doivent être observées face à l’USC. Gabriel Bocca, coach des avants, développe : "Nous allons voir comment les joueurs fonctionnent ensemble et les nouvelles synergies du groupe. On a beaucoup de confiance envers les nouveaux arrivants, on a un ressenti assez positif, mais le vrai test reste le match. Où tu peux te permettre d’entrer à fond dans les intervalles, de mettre une vraie défense en place… On pourra donc déjà faire un petit bilan après cette rencontre."

Midi Olympique
Réagir