• Pro D2 - Erwan Nicolas (Soyaux Angouême)
    Pro D2 - Erwan Nicolas (Soyaux Angouême) Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Sage Soyaux Angoulême

Nicolas, en quête de régularité

Privé de fin de saison à cause d’une blessure, le demi de mêlée Erwan Nicolas espère être épargné par les pépins. À l’heure de lancer sa troisième année sous le maillot violet, il entend passer un cap.

Il était de la fête à Chanzy le 5 mai dernier lors d’une anecdotique défaite face à Oyonnax (23-33) en clôture d’exercice. Remplaçant, Erwan Nicolas s a malgré tout pu se mettre un petit quart d’heure de jeu sous la dent, bien agréable dans sa quête de sensation : "Très sincèrement, je n’étais pas à 100 % mais ma place dans le groupe était due à un concours de circonstances. Le fait d’entrer sur le terrain m’a permis de lever quelques doutes et de partir plus sereinement en vacances." Il faut dire que le numéro 9 n’a pas été épargné par les blessures lors de ses deux premières saisons en Charente. Lors du précédent exercice, son corps a dit stop à l’issue d’une rencontre âpre à Vannes, le 27 janvier. Il manquera les dix journées suivantes, devant se focaliser sur sa convalescence, avant de s’offrir un bol d’air lors de la der à Chanzy.

Continuer à avancer, ensemble

L’an dernier, il a passé un cap et s’est même découvert une nouvelle mission, celle de buteur. "Je me suis surpris moi-même. Auparavant, je butais à l’entraînement mais pas en match. Je pense avoir répondu présent", renchérit le demi de mêlée de 24 ans. La pénalité de la gagne arrachée sur la pelouse de Massy, le 21 septembre 2018 lors d’un court succès (19-20) en est le symbole. Erwan Nicolas avait pu laisser exploser sa joie après ce coup de pied victorieux : "En tant que buteur, on se doit d’être décisif. Dorian Jones l’a aussi beaucoup été l’an passé. ça fait toujours plaisir de faire basculer un match."

Cette saison, son objectif est on ne peut plus clair : "être épargné par les pépins physiques, faire une saison pleine." Éloigné des terrains, Erwan Nicolas a, comme ses coéquipiers, longtemps cru au top 6 en fin de saison dernière. Si la déception a été présente, l’objectif est désormais de retenir le positif pour se projeter toujours plus haut : "évidemment, à chaud, nous étions déçus parce que cela s’est joué à pas grand-chose. Nous aurions pu être mieux payés à Mont-de-Marsan ou Colomiers notamment. Mais avec du recul, il faut se dire que l’on a fait une belle saison. Il y a de plus en plus de prétendants au top 6."

Pressé désormais d’entrer dans le vif du sujet du championnat, Erwan Nicolas est ambitieux mais tient à chasser la mauvaise pression : "Le groupe est bon, c’est une certitude. Il y a eu des changements de joueurs, dans le staff. Le premier bloc va être très important. C’est à son issue que l’on pourra faire un premier point. Nous sommes des compétiteurs, alors pourquoi ne pas aller chercher la qualification ! Ça reste dans la tête mais il faut prendre chaque échéance en temps et en heure et ne pas trop y penser."

Dorian Bercheny
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir