• Christopher Tolofua (Toulon) contre l'UBB
    Christopher Tolofua (Toulon) contre l'UBB Icon Sport - Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

Revue de l'élite (Talonneurs) - On prend les paris : Tolofua, Le Guen et Latu attendus

Il avait connu une ascencion fulgurante. A 18 ans, Christopher-Eric Tolofua, alors jeune espoir du Stade toulousain, avait impressionné tout le Top 14, au point de porter le maillot de l’équipe de France dès sa première saison chez les professionnels. Le talonneur a ensuite dû faire face à des problèmes de santé, nécessitant une opération chirurgicale au niveau des cervicales. Après deux saisons chez les Saracens où il n’a pas réussi à obtenir un temps jeu très important (trois titularisations en championnat anglais la première année, quatre la seconde), Tolofua s’est engagé pour trois ans à Toulon. Un retour très attendu dans le championnat français qui devrait lui permettre d’avoir une plus grande visibilité. A 25 ans, il veut prouver qu’il peut retrouver son niveau de début de carrière et confimer les espoirs placés en lui. Il était donc logique de le placer dans les paris de la saison prochaine, sous les ordres de Patrice Collazo qui lui a fait comprendre qu’il croyait en lui.

Une autre bonne surprise devrait venir du Racing 92 qui a réussi à enroler Kevin le Guen. Découvert à La Roochelle, où il avait notamment disputé sept rencontres de Top 14, le talonneur aujourd’hui âgé de 28 ans, est ensuite passé par Auch (Pro D2) et Périgueux (Fédérale 1) avant de passer les quatre dernières saisons à Soyaux-Angoulême, permettant au club de passer de la Fédérale 1 au Pro D2. Il s’y est imposé comme un cadre de la formation charentaise, devenant même capitaine. Mobile et rugueux, il aura la lourde tâche de remplacer numériquement Dimitri Szarzewski parti à la retraire alors qu’il va retrouver le Top 14 huit ans après un premier passage au plus haut niveau. Malgré ce manque d’expérience, Kevin Le Guen pourrait bien être une des révélations du prochain championnat. Enfin, le Stade français pourrait aussi avoir réalisé un bon coup lors de cette intersaison en attirant l’Australien Tolu Latu. A 26 ans, le joueur des Waratahs dispute cet été le Rugby Championship avec l’Australie (13 sélections). Remplaçant face à l’Argentine, il pourrait faire partie du squad des Wallabies pour la Coupe du monde au Japon mais il va devoir se tenir à carreaux. En effet, il avait été reconnu coupable d’avoir conduit en état d’ivresse en mai dernier. Il avait écopé de deux matchs de suspension avec sa province et il avait été ausi exclu du stage de l’équipe nationale. Cette histoire semble aujurd’hui oubliée et son arrivée dans la capitale est très attendue. Ancien pilier gauche, Tolu Latu est un talonneur puissant et très dynamique capable de faire d’énormes différences ballon en mains. 

Réagir