• Aix-en-Provence entend poursuivre sa revue d’effectif et sa montée en puissance contre Carcassonne.
    Aix-en-Provence entend poursuivre sa revue d’effectif et sa montée en puissance contre Carcassonne. DR / DR
Publié le / Modifié le
Match amical

Aix-en-Provence - Carcassonne : Montée en gamme

Provençaux et Audois auront pour objectif de poursuivre la mise en place de leur projet de jeu et de se donner quelques certitudes dans ce dernier galop d’essai avant l’entame du championnat.

La première sortie provençale face à Valence-Romans, préambule de l’exercice 2019-2020 aura donné quelques motifs de satisfaction à Fabien Cibray, le nouveau commandant en chef des Noirs. Avec quatre essais inscrits et un succès 28-12 face au promu, Poutasi Luafutu (par ailleurs auteur d’un doublé) et ses coéquipiers ont montré qu’il n’avait en rien perdu de leur appétit offensif ni de leur puissance, destructrice, notamment sur les ballons portés. L’ancien demi de mêlée évoquait également les autres bons points comme «le jeu debout et les ballons de contre-attaque».

Après avoir disposé des Drômois dans une rencontre au format «amical», trois tiers-temps de vingt-cinq minutes, les Aixois vont cette fois-ci disputer un match au format classique (2x40). «Il s’agira de monter en puissance. C’est le dernier galop d’essai avant le premier match de championnat et un début terrible pour nous (déplacement à Mont-de-Marsan, réception de Perpignan, réception de Grenoble, déplacement à Béziers N.D.L.R.)», notait Fabien Cibray.

Pragmatisme et efficacité

Pour cette dernière répétition générale, l’opposition devrait promettre entre deux équipes qui se connaissent bien et ont terminé sensiblement à la même place lors de l’exercice précédent (10e pour Provence Rugby, 11e pour Carcassonne). Du côté audois, Christian Labit attend le même visage affiché que contre Béziers (défaite 21-17) de la part de ses hommes. «Il faut rester dans la même philosophie, à savoir faire la passe supplémentaire, produire du jeu, déplacer le ballon. Il y a eu de la conservation et peu de déchets dans cette forme de jeu. J’attends désormais une touche de pragmatisme. Il faut être un peu plus efficace dans les zones de marque. Il faudra mettre un peu plus d’ingrédients en se rapprochant de la réalité.»

Pour ce sérieux test, l’USC devra se passer des services de Félix Le Bourhis, durement touché à l’épaule contre Béziers (il pourrait être indisponible trois mois) et de Thomas Sauveterre, touché à l’acromio. Au rayon des bonnes nouvelles, à noter le retour de l’emblématique troisième ligne Joël Koffi et de l’arrière Steven McMahon, deux éléments importants dans le système carcassonnais.

Voir les commentaires
Réagir