• C’était le 12 mai 2018, Grenoble et Oyonnax se battaient en match d’accession de Top 14. Grenoble avait remporté la mise. Ce week-end sera marqué par leurs retrouvailles mais cette fois-ci avec un enjeu moindre, juste celui de se jauger avant le début du championnat.
    C’était le 12 mai 2018, Grenoble et Oyonnax se battaient en match d’accession de Top 14. Grenoble avait remporté la mise. Ce week-end sera marqué par leurs retrouvailles mais cette fois-ci avec un enjeu moindre, juste celui de se jauger avant le début du championnat. Icon Sport - Icon Sport
Publié le / Modifié le
Match Amical

Oyonnax - Grenoble : La même approche

Futurs rivaux, les deux clubs se retrouvent dans le Jura pour peaufiner leur préparation.

Il y a désormais 15 mois, que les routes d’Oyonnax et de Grenoble ne se sont plus croisées, depuis le 12 mai 2018 très exactement, date à laquelle, en match d’accession, les Isérois avaient soufflé aux Oyonnaxiens leur place en Top 14, pour un passage éphémère. Le temps a coulé et l’heure des retrouvailles a sonné. Avant celles officielles du championnat (match aller à Grenoble en décembre, retour dans le Haut-Bugey en mars), c’est dans le Jura, à Morez (samedi 18 heures), à la faveur d’un match de préparation qu’elles ont été programmées.

Au moment de les aborder, les deux camps partagent la même approche. Oyonnax et Grenoble ont fait le même choix de n’inscrire que deux matchs de préparation à leur programme. «La saison sera suffisamment longue pour ne pas multiplier les rencontres amicales avant le coup d’envoi du championnat», souligne Joe El Abd, nouvel entraîneur d’Oyonnax Rugby. «C’est un vrai choix. Nous avons effectué un stage à Val d’Isère et nous venons de livrer un premier match face au Lou, celui contre Oyonnax conclura notre phase de préparation», explique Stéphane Glas, dans le camp isérois. Au lendemain de ce deuxième match de préparation, les Grenoblois bénéficieront de quatre jours de repos avant se tourner vers la préparation du premier rendez-vous de championnat, face à Colomiers.

Trois actes de trente minutes

Pour Oyonnax, la confrontation avec Grenoble sera suivie, le 16 août à Mathon, d’un deuxième match, face aux Irlandais du Connacht qui ont choisi le Haut-Bugey pour y suivre un stage d’avant-saison de cinq jours. Une semaine plus tard, ils enchaîneront avec la réception de Valence-Romans pour l’ouverture du championnat.

Premier match pour les uns, deuxième pour les autres, le duel programmé à Morez ce samedi, en trois actes de trente minutes, suscite les mêmes attentes dans les deux camps. «Nous avons beaucoup travaillé depuis la reprise début juillet. Après une première phase, les joueurs ont bénéficié d’un repos d’une semaine avant de retrouver l’entraînement ce mardi. Ce premier match sera prétexte à une revue d’effectif, même si un en peu plus d’un mois nous avons eu le temps de voir évoluer les joueurs, mais surtout il doit nous permettre de mettre en place notre jeu», annonce Joe El Abd qui dès la reprise de l’entrainement avait choisi de ne pas dissocier préparation physique et travail avec le ballon. Le nouveau patron d’Oyonnax Rugby a donné un cadre à ce premier test : «Nous voulons voir sur le terrain ce qui a été travaillé à l’entraînement.»

Stéphane Glas partage la même appropche «le match contre le Lou nous a apporté des indications sur notre jeu. Face à Oyonnax, qui évolue au même niveau que nous, il sera important de conserver ce qui a fonctionné et de corriger le reste sachant que nous ne travaillons pas en fonction de l’adversaire, mais en nous concentrant sur notre jeu.»

À Morez, Oyonnax et Grenoble se présenteront avec des effectifs encore larges. Celui des Isérois, qui approchait la quarantaine d’unités face au Lou, sera cette fois réduit à 33 joueurs. En préservant le deuxième ligne Phœnix Battye qui boucle sa convalescence après une longue blessure, et le troisième ligne Sacha Zegueur grippé, Oyonnax Rugby alignera pour sa part un groupe de 35 joueurs.

Jean-Pierre Dunand
Réagir