• L'équipe de Vannes lors de la rencontre face à Béziers
    L'équipe de Vannes lors de la rencontre face à Béziers Icon Sport - Icon Sport
Publié le / Modifié le
Match Amical

Rouen - Vannes : Enfin le jeu !

Stade de cohésion et d’intégration en juillet, stage de mise en route et mise en place du projet de jeu à Arzon, place aux choses sérieuses pour le RCV.

Après un stage d’intégration et de cohésion à Paimpol du 19 au 21 juillet, le RC Vannes qui a repris le chemin de l’entraînement depuis déjà cinq semaines, a pris depuis lundi dernier, ses quartiers d’été sur la commune d’Arzon. Charmante bourgade d’à peine plus de 2 000 âmes l’hiver et 10 fois plus l’été, station balnéaire à l’entrée et à la sortie du Golfe du Morbihan, la commune propose tout ce qui peut plaire à une équipe dans sa préparation d’avant saison. Le club est un habitué des lieux puisque les Crabos et les Espoirs investissent régulièrement les lieux.

Le maire Roland Tabard convaincu de la chose rugby a en effet mis gracieusement à la disposition du club, l’ensemble des installations du complexe sportif Yves-Chapron. «Le RCV développe une image très positive du rugby. J’en veux pour preuve les déjà 3 500 billets vendus pour la rencontre», confie ce dernier. «Arzon s’imposait en raison de sa proximité, de la mer, et surtout des installations sportives de tout premier plan que la commune met à notre disposition», a noté Martin Michel, le directeur général du club.

Le groupe vannetais a pu ainsi monter en puissance dans sa préparation et peaufiner celle-ci avant de disputer ce soir 19 heures le premier de ses deux rencontres amicales d’avant-saison. Et ce, face au même adversaire, le Rouen Normandie Rugby nouvellement promu dans la grande famille du rugby professionnelle. Les deux clubs se retrouveront ensuite huit jours plus tard, le vendredi le 16 août à Fougères (18 heures) pour une nouvelle confrontation.

La carte jeune au RC Vannes

Pour cette première sortie officielle, on prête l’intention à l’encadrement technique du RC Vannes de privilégier la jeunesse. Ceux arrivés à l’intersaison comme Tom Juniver (Massy) à l’arrière, Quentin Dubreuil (Montpellier) à l’aile, William Hutteau (Clermont) à la mêlée, Éric Marks (La Rochelle) et Schlak Hugo (Oudtshoorn- Afrique du Sud) à l’ouverture ou encore le pilier Pio Muarua (Soyaux-Angoulême) et ceux de la «Maison bleue» Jeff Goufan (troisième ligne), Jason Tindilière (pilier), Grégoire Bazin (troisième ligne) qui pourrait bien être la révélation de la saison, ou encore Schlak Hugo (demi d’ouverture). Des garçons qui seront en principe encadrés par plusieurs joueurs d’expérience, des joueurs déjà aguerris qui n’ont pas eu le temps de jeu maximum en fin de saison.

28 noms à Rouen

Dans le camp normand l’anglais Richard Hill (29 sélections entre 84 et 91), taulier du club depuis 2013, a lui, arrêté sa liste à 28 joueurs. À partir d’un effectif largement renouvelé pour faire face aux exigences du Pro D2, l’homme de barre du RNR avait hier couché sur le papier 28 noms, dont déjà le groupe de 15 appelé à entamer la rencontre. Une liste où figurent notamment les transfuges de Bourgoin-Jallieu d’Antoine Renaud (arrière), de Bastien Fuster (centre, Bayonne), de Lucas Cazac (deuxième ligne, Massy) et d’Antoine Fournier (pilier, Carcassonne) pour ne citer que ces quelques noms. 13 autres joueurs, dont le pilier Florient Guion (ex-Soyaux-Angoulême), et les deux Espoirs Paul Surano (ailier) et Clément Lepresle (centre), seront entre autres appelés à relever le défi de la seconde période.

Midi Olympique
Réagir