• Ramiro Moyano a déjà disputé seize matchs cette saison.
    Ramiro Moyano a déjà disputé seize matchs cette saison. PA Images / Icon Sport / PA Images / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Rugby Championship

Argentine : le souffle court

Derniers du rugby championship, les pumas sortent d’une longue saison. Quid de leur état de forme au japon ?

Souvenez-vous l’année dernière. Le 17 novembre 2018, la France battait l’Argentine (28-13) avec notamment un doublé de Teddy Thomas. Au sortir d’une longue saison, les Pumas du coach Mario Ledesma étaient arrivés totalement rincés et avaient raté leur tournée européenne (trois défaites en trois matchs). Pire, les Pumas n’ont plus gagné depuis le 15 septembre 2018 (contre l’Australie, 23-19) et en sont désormais à sept défaites de rang. Mais si les chiffres peuvent rassurer dans l’Hexagone, ils sont cependant à relativiser. Au cours de leurs sept défaites consécutives, les Sud-Américains se sont frottés deux fois aux Blacks, une fois à l’Irlande et une fois à l’Australie… Pour l’ancien entraîneur des avants de la sélection Mauricio Reggiardo, la situation n’est pas alarmante : "On (l’Argentine, N.D.L.R.) est dans la même condition physique que l’Afrique du Sud, la Nouvelle-Zélande ou l’Australie. Nous avons tous fini la saison à peu près à la même période, à une semaine près. Ce qui va être important, c’est la façon dont ils vont aborder la préparation de la Coupe du monde, sachant que c’est une année où l’on enchaîne le Rugby Championship et un Mondial. "

La fraîcheur peut venir d’europe

Mais ce que le coach castrais oublie de mentionner, c’est le parcours dantesque des Jaguares, finalistes de la dernière édition du Super Rugby face aux Crusaders (défaite des Argentins, 19-3). En effet, la franchise créée en 2015 s’est forgée une vraie identité argentine. Avec près de trente-sept joueurs des Jaguares sur les quarante-six appelés pour préparer le Mondial, les joueurs de Gonzalo Quesada n’ont certes plus aucun mal à se trouver, même les yeux fermés, mais ils ont terminé la saison trois semaines après la finale du Top 14.

Pour pallier ce déficit de fraîcheur physique, Mario Ledesma s’est donc aussi appuyé sur des joueurs issus du Top 14 et du Premiership. En tout, ils sont six (Nicolas Sanchez, Facundo Isa, Urdapilleta, Herrera, Figallo, Cordero) à avoir fini la saison avant les Jaguares. Le dernier cité, Santiago Cordero, pourrait d’ailleurs être le facteur X de cette sélection en Asie. Avec son année réussie du côté d’Exeter en Premiership où il a inscrit 9 essais, et malgré sa blessure le 14 avril contre les Wasps l’ayant privé de la finale du championnat, le futur Bordelais a impressionné le manager tarnais : "Cordero fait partie de ces joueurs qui apportent une vraie plus-value dans n’importe quel effectif. " Samedi soir, la cuisante défaite face aux Sud-Africains, et sa physionomie, ont amplifié les interrogations sur l’état de forme d’une équipe vieillissante et à court de forme cet été. Une bonne nouvelle pour les Bleus ?

Samuel Cadène
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir