• Nicolas Godignon (Pau)
    Nicolas Godignon (Pau) Icon Sport - Icon Sport
Publié le / Modifié le
Match amical

De la frustration pour Pau

Premier rendez-vous avec une équipe de Top 14, même s’il s’agit d’un promu, Bayonne, la Section a montré un visage panaché. Mais les bonnes intentions ont effacé les revers d’un match peu abouti.

a section va crescendo dans le choix de ses matchs de préparation. Après Mont-de-Marsan, le promu en Top14, Bayonne. Une opportunité de s’étalonner vraiment après la victoire aisée face aux Landais. Mais le test n’aura pas totalement convaincu les Béarnais. La première période aura, tout de même, amené des enseignements certains. Notamment sur la conquête. La mêlée a été dominatrice, face à des Bayonnais qui se cherchent encore dans ce secteur. L’essai de pénalité qui permet à la Section de revenir au score en témoigne. « C’est notre deuxième essai de pénalité en deux matchs, précise Frédéric Manca. Il y a aussi un 100 % sur nos touches en première mi-temps. Il faut s’appuyer sur ce qui a bien marché et vite, vite, corriger nos erreurs. »

Davantage d’application

Dans la circulation de balle, la redistribution, les Palois concèdent qu’il leur reste du chemin à parcourir. « On a beaucoup à travailler, avoue l’entraîneur des lignes arrière. Mais la base est là. » Son demi d’ouverture, Antoine Hastoy, vient en appui de ses propos. « Quand on met du volume, on voit qu’il y a des espaces, des coups à jouer mais il n’y a que de cette manière que l’on peut passer. Il faut jouer sur la vitesse, avec les mêmes intentions, mais se montrer plus appliqués, et, en tout cas, beaucoup mieux finir. » Il est vrai, Pau a gâché de belles occasions près de la ligne, se heurtant aussi à une défense acharnée des Bayonnais. La pluie qui s’est invitée en deuxième période n’a rien arrangé. L’absence derrière de Slade, Dumoulin, Votu, Vatubua, Mogg, ce dernier pour quelques mois encore, ne permet pas non plus à la Section de donner sa pleine mesure. Mais Frédéric Manca a la délicatesse de ne pas l’évoquer. Ni de revenir sur la difficulté d’aligner deux équipes différentes à chaque mi-temps. « Même si l’équipe change, on doit être capable de s’adapter. Mais il y a quand même beaucoup de positif. On ne va pas récriminer les joueurs parce qu’ils osent, ils tentent. Il faut juste trouver la bonne balance, le bon équilibre. »
La défaite ne va pas enrayer le travail de préparation qui va se conclure avec le dernier match amical, vendredi prochain face au Racing, à Tarbes. Mais tout de même, elle reste plus ou moins en travers des gorges paloises. « Ça reste un match amical, précise Matthieu Ugéna, mais c’est embêtant. Il faut qu’on haïsse la défaite. » Même son de cloche chez Antoine Hastoy : « C’est frustrant, même si c’est en amical. Parce qu’on avait de bonnes intentions. On a reproduit les mêmes erreurs que face à Mont-de-Marsan. On a lâché trop de ballons pour pouvoir l’emporter. Mais ce n’est pas ce match qui compte. Ce sera celui du championnat. Ce n’est pas grave mais c’est énervant quand même. »
Et le demi d’ouverture de donner donc rendez-vous aux Bayonnais à Jean-Dauger. Ce sera le 9 novembre, lors de la phase aller. 

Midi-Olympique.fr
Réagir