• Adrien Latorre (Béziers), la voix du sage
    Adrien Latorre (Béziers), la voix du sage Dupin-Belleville - Dupin-Belleville
Publié le / Modifié le
Saga Béziers

Latorre, la voix du sage

Recrue phare, l’ouvreur expérimenté (qui a signé deux ans) suscite beaucoup d’attentes. Buteur émérite, il doit s’imposer comme le nouveau stratège de l’ASBH.

S’est-il lancé un défi un peu fou ? Après Narbonne (2011-2014) et Carcassonne (2015-2017), Adrien Latorre portera les couleurs d’un troisième club occitan cette saison. Alors, a-t-il pour ambition cachée d’établir un record en la matière d’ici la fin de sa carrière ? «Non, après Béziers c’est fini !», lâche-t-il dans un sourire. Son choix, mûrement réfléchi, est tout sauf un pari : «C’est une décision personnelle. Ma femme est du coin, mon cousin est à Castres ; je me rapproche aussi de ma famille originaire de Pau. Et puis il y a des copains dont je suis proche qui jouent à l’ASBH, comme Jean-Baptiste Barrère, que je côtoyais à Pau. Je connais aussi bien "Coco" (Aucagne, vu à la Section, N.D.L.R.) et "Loge" (Logerot) qui m’entraînait à Narbonne. Cela a pesé dans ma réflexion car c’est plus facile pour s’acclimater vite dans une nouvelle équipe.»

105 matchs de Pro D2, 762 points marqués

Du haut de ses 29 ans, ce globe-trotter de l’Ovalie (aussi passé par Pau et Massy) a gagné en maturité mais n’a pas changé. Il voit toujours le rugby comme un jeu. Qu’importent l’exposition dont il jouit et la division où il joue, seul le plaisir partagé prime dans son esprit «J’ai eu la chance de découvrir le Top14 avec Grenoble l’an dernier (douze matchs) mais c’était un peu "bouché" pour moi. J’ai joué l’essentiel de ma carrière en Pro D2 (105 rencontres et 762 points) donc ce n’est pas un échec d’y revenir. Béziers a un beau projet et j’ai juste envie de prendre un maximum de plaisir.»

Une simplicité rafraîchissante : « Je viens aussi ici pour partager mon expérience avec les jeunes. J’adore échanger, surtout sur les placements, les courses… En fait, sur tous les détails que l’on pourrait améliorer à chaque entraînement pour le bien du collectif. » Le joueur (1,82 m et 88 kg) est à l’image de l’homme : dévouer aux autres. Sur le pré, l’ancien Grenoblois brille plus par sa capacité à faire bien jouer ses coéquipiers, que par ses attaques de lignes. Un ouvreur moins affirmé et imprévisible que Thibauld Suchier (départ à l’Usap). Mais un gestionnaire plus averti et avisé. Un profil de «distributeur» et de stratège, recherché par le staff héraultais.

Solide défenseur et buteur régulier, l’intéressé pourra suppléer Jérôme Porical dans sa tâche et apporter également plus de profondeur dans le jeu au pied courant de l’ASBH. Adrien Latorre a plus d’un atout dans sa manche et a hâte que la partie commence : « J’espère que nous serons prêts pour ce gros rendez-vous de la première journée à Perpignan. Mais pour l’instant, même nous sommes excités par cette perspective, il faut rester calmes, tranquilles et concentrés sur la fin notre préparation. »

Julien LOUIS
Réagir