• Guilehm Guriado (France) ne fait pas parti du XV de départ contre l'Écosse
    Guilehm Guriado (France) ne fait pas parti du XV de départ contre l'Écosse Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Test Match

Guirado : petit bobo ou vraie inquiétude ?

L’inquiétude est née mardi en fin de journée, au moment où les Bleus se sont rassemblés pour leur ultime phase de préparation au Mondial.

L’information n’avait que très peu transpiré : Guilhem Guirado souffre des côtes depuis la fin de la saison, et la douleur s’est réveillée lors des séances intensives sur les pelouses d’Oliva en Espagne. Et malgré les cinq jours de repos, le capitaine désigné des Bleus souffrait toujours à l’heure de retrouver ses partenaires. La décision était prise de lui faire passer au plus vite une IRM. Selon l’entourage des Bleus, l’examen se voulait rassurant mais le sélectionneur Jacques Brunel préférait le préserver et ne le cochait pas sur son XV de départ qui va affronter l’Écosse ce samedi à 21 heures à Nice. Voir le XV de France débuter sa campagne des matchs amicaux sans son capitaine écarté sur blessure n’est pas une première. En 2015, pour un souci à un genou, Thierry Dusautoir n’avait pas pris part aux deux rencontres face à l’Angleterre avant de tenir sa place pour le dernier face à l’Écosse.

Ultra-compétiteur

Et pour Guirado ? L’extrême prudence et discrétion du staff pourraient amener un certain pessimiste pour un joueur âgé de 33 ans, pour qui ce Mondial doit être sa dernière aventure avec les Bleus ; mais ce serait mal connaître le caractère d’ultra-compétiteur du Catalan d’origine. Guirado a fait de la Coupe du monde au Japon un véritable objectif depuis des mois. Cet été, il a observé la forme resplendissante d’un Camille Chat et du nouvel arrivant Peato Mauvaka, impressionnants à chaque test physique. Le futur Montpellierain a travaillé d’arrache-pied pour se mettre au niveau. Trop ? En tout cas, il ne veut pas être la première "victime" française.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir